Magazine n° 106 – Décembre 2019

Causette 106 couv
© Lisa Carletta pour Causette

ÉDITO

Indiscutablement, il y aura un avant et un après Adèle. C’est étonnant comme, depuis sa prise de parole à couper le souffle, on a envie de l’appeler Adèle, tout court. Comme si, depuis qu’elle avait prononcé ces mots, si importants, son seul prénom était devenu un symbole. Comme si, soudain, elle n’était plus Adèle Haenel, l’actrice de cinéma, mais bien notre sœur à toutes et à tous. Notre cousine, notre tante, notre amie. Ou même la petite fille qu’on a été. Ce 4 novembre, scotché·es au live de Mediapart, nous étions, nous aussi, assis·es dans le fauteuil d’Edwy Plenel, les yeux écarquillés, à écouter cette effroyable et poignante confession. Comme un long cri. Le cœur en miettes devant tant de souffrance éteinte et de colère rentrée depuis si longtemps, enfin criées à la face du monde. Mais, petit à petit, c’est le sentiment que quelque chose de très important, d’historique peut-​être, était en train de se passer, qui a commencé à prendre le dessus. L’espoir est entré en scène. Après cela, c’est sûr, on ne pourrait plus se voiler la face. Depuis #MeToo, le cinéma français était resté étonnamment muet. Mais après Adèle, non, ce ne serait plus possible. Il ne pourrait plus continuer à protéger Roman Polanski, par exemple. 
Et bim ! Trois jours après, c’est Valentine Monnier, qui, comme de nombreuses autres femmes avant elle, accuse le réalisateur de viol. C’était en 1975, en Suisse, elle avait 18 ans. Signe des temps, peut-​être, nous n’avions, au moment où nous écrivons ces lignes, toujours pas entendu Catherine Deneuve prendre à nouveau la défense de Polanski. Autre signe des temps, encore, la Société des réalisateurs de films, l’une des principales organisations françaises de cinéastes, a ensuite appelé à des états généraux sur les questions d’abus sexuels et de harcèlement dans le septième art. Pas trop tôt ! Mais on a beau essayer de voir le PO-​SI-​TIF, ce qui vraiment fiche du plomb dans l’aile, c’est que cinq jours après sa sortie, le film était en tête du box-​office hexagonal avec presque 400 000 entrées dans 545 salles, réalisant là le meilleur démarrage de l’année pour un film français. De quoi redonner à Polanski un bon gros sentiment d’impunité. Et vive la France, bien sûr !

2. violet chachki cover a

La sélection de décembre 2019

Causette vous a déniché LE cadeau qui fera mouche à Noël et clouera le bec de toute la famille. Au programme : Simon Doonan, Prince et Dan Piepenbring, Camille Emmanuelle… et bien d’autres.
Lire l’article
Pub indisposante

Pub indisposante

Retour sur la campagne « Viva la vulva » de Nana. Le bad buzz lunaire d’une marque tout de même loin d’être irréprochable.
Lire l’article
Capture d’écran 2019 11 15 à 11.14.26 copie

Blingle bell

À la recherche d’un calendrier de l’Avent qui changera de celui Kinder acheté à la hâte chez Intermarché ? On vous a déniché la perle rare. C’est celui du joaillier Tiffany & Co, qui dévoilera chaque jour un bijou 18 carats, mais aussi un stylo en argent, un parfum ou une bougie,…
Lire l’article
MONTAGE

Vache à louer

Le site Gestion Cheptel propose à des particuliers d’acheter des bêtes pour les louer ensuite à des éleveurs et éleveuses laitières.
Lire l’article
Capture d’écran 2019 11 15 à 11.16.04 e1580122558375

Noël cocooning

Une parure de lit pour retenir la nuit, « avec toi elle me paraît si belle ». 44,90 euros de rock’n’roll attitude. 
Lire l’article
106 quiches chocolat

Grève des confiseurs

C’est la petite attention qui fera la différence sous le sapin écocertifié en bambou recyclé. Montrez à vos amis zéro-​déchet-​toilettes-​sèches que vous les avez compris et les encouragez dans leur transition écologique avec ce chocolat aux insectes-qui-nourriront-la-planète-demain‑c’est-qu’une-question-de-bonne-volonté. 9 euros la plaquette. 
Lire l’article
Capture d’écran 2019 11 15 à 11.18.15 1

L’ABC de la win

À qui on l’offre ? À la cousine qui jongle avec deux mi-​temps et la pension alimentaire de ses trois enfants, bien évidemment. Un geste de compassion à 14,95 euros.
Lire l’article
Capture d’écran 2020 01 29 à 18.56.22

Flamme fatale

« Odeur corporelle », « oignon », « pot d’échappement » ou encore « vomi » : les ­fragrances des Stinky candles (bougies puantes) vous démarqueront à coup sûr face aux très convenues bougies parfumées à la vanille ou au lilas. Pour 11 euros l’unité, c’est aussi le moment de penser à votre ex, esprit de Noël oblige.
Lire l’article
Capture d’écran 2019 11 15 à 11.25.51 copie e1580123343258

Pivot geek

Un Scrabble en forme de console, à offrir à vos amis qui ont volontairement choisi de se couper du monde. Disponible pour 47,90 euros dans la boutique en ligne de Valeurs actuelles. 
Lire l’article
Capture d’écran 2019 11 15 à 11.28.03 A

Cacadeau

Offrez malin, offrez éducatif ! Voici du papier toilette japonais avec de mignons dessins à colorier en essuyant ses fesses. Un apprentissage de l’hygiène en accord avec vos valeurs d’éducation positive, pour seulement 4,16 euros la boîte. 
Lire l’article
gateauorange 3 a

Gâteau à l’orange : un papa, une maman

Chaque Noël, vous hallucinez face à la pupille inerte de dépit de vos enfants quand ils découvrent leur orange dans leurs souliers. Celle que votre belle-​sœur leur offre invariablement et qui, cette année, a décidé de passer la semaine chez vous. Comme vous ne savez jamais comment les préparer, cette…
Lire l’article
Capture d’écran 2019 11 15 à 11.36.01 1

Connecté·e à Jésus

C’est Noël ou bien ? Comblez un·e proche catholique avec cet « eRosaire », conçu lors d’un hackathon au Vatican. Utilisé avec l’application Click to pray, ce chapelet connecté accompagne vos progressions dans la foi avec « audioguide », « images exclusives » et « contenu personnalisé » de prières. S’active en faisant un signe de croix. 99 euros… pour…
Lire l’article
Partager