fbpx

Magazine n° 106 – Décembre 2019

Causette 106 couv
© Lisa Carletta pour Causette

ÉDITO

Indiscutablement, il y aura un avant et un après Adèle. C’est éton­nant comme, depuis sa prise de parole à cou­per le souffle, on a envie de l’appeler Adèle, tout court. Comme si, depuis qu’elle avait pro­non­cé ces mots, si impor­tants, son seul pré­nom était deve­nu un sym­bole. Comme si, sou­dain, elle n’était plus Adèle Haenel, l’actrice de ciné­ma, mais bien notre sœur à toutes et à tous. Notre cou­sine, notre tante, notre amie. Ou même la petite fille qu’on a été. Ce 4 novembre, scotché·es au live de Mediapart, nous étions, nous aus­si, assis·es dans le fau­teuil d’Edwy Plenel, les yeux écar­quillés, à écou­ter cette effroyable et poi­gnante confes­sion. Comme un long cri. Le cœur en miettes devant tant de souf­france éteinte et de colère ren­trée depuis si long­temps, enfin criées à la face du monde. Mais, petit à petit, c’est le sen­ti­ment que quelque chose de très impor­tant, d’historique peut-​être, était en train de se pas­ser, qui a com­men­cé à prendre le des­sus. L’espoir est entré en scène. Après cela, c’est sûr, on ne pour­rait plus se voi­ler la face. Depuis #MeToo, le ciné­ma fran­çais était res­té éton­nam­ment muet. Mais après Adèle, non, ce ne serait plus pos­sible. Il ne pour­rait plus conti­nuer à pro­té­ger Roman Polanski, par exemple. 
Et bim ! Trois jours après, c’est Valentine Monnier, qui, comme de nom­breuses autres femmes avant elle, accuse le réa­li­sa­teur de viol. C’était en 1975, en Suisse, elle avait 18 ans. Signe des temps, peut-​être, nous n’avions, au moment où nous écri­vons ces lignes, tou­jours pas enten­du Catherine Deneuve prendre à nou­veau la défense de Polanski. Autre signe des temps, encore, la Société des réa­li­sa­teurs de films, l’une des prin­ci­pales orga­ni­sa­tions fran­çaises de cinéastes, a ensuite appe­lé à des états géné­raux sur les ques­tions d’abus sexuels et de har­cè­le­ment dans le sep­tième art. Pas trop tôt ! Mais on a beau essayer de voir le PO-​SI-​TIF, ce qui vrai­ment fiche du plomb dans l’aile, c’est que cinq jours après sa sor­tie, le film était en tête du box-​office hexa­go­nal avec presque 400 000 entrées dans 545 salles, réa­li­sant là le meilleur démar­rage de l’année pour un film fran­çais. De quoi redon­ner à Polanski un bon gros sen­ti­ment d’impunité. Et vive la France, bien sûr !

2. violet chachki cover a

La sélec­tion de décembre 2019

Causette vous a déni­ché LE cadeau qui fera mouche à Noël et cloue­ra le bec de toute la famille. Au pro­gramme : Simon Doonan, Prince et Dan Piepenbring, Camille Emmanuelle… et bien d'autres.
Lire l'article
Pub indisposante

Pub indis­po­sante

Retour sur la cam­pagne « Viva la vul­va » de Nana. Le bad buzz lunaire d’une marque tout de même loin d’être irré­pro­chable.
Lire l'article
Capture d’écran 2019 11 15 à 11.14.26 copie

Blingle bell

À la recherche d’un calen­drier de l’Avent qui chan­ge­ra de celui Kinder ache­té à la hâte chez Intermarché ? On vous a déni­ché la perle rare. C’est celui du joaillier Tiffany & Co, qui dévoi­le­ra chaque jour un bijou 18 carats, mais aus­si un sty­lo en argent, un par­fum ou une bou­gie,…
Lire l'article
MONTAGE

Vache à louer

Le site Gestion Cheptel pro­pose à des par­ti­cu­liers d’acheter des bêtes pour les louer ensuite à des éle­veurs et éle­veuses lai­tières.
Lire l'article
Capture d’écran 2019 11 15 à 11.16.04 e1580122558375

Noël cocoo­ning

Une parure de lit pour rete­nir la nuit, « avec toi elle me paraît si belle ». 44,90 euros de rock’n’roll atti­tude. 
Lire l'article
106 quiches chocolat

Grève des confi­seurs

C’est la petite atten­tion qui fera la dif­fé­rence sous le sapin éco­cer­ti­fié en bam­bou recy­clé. Montrez à vos amis zéro-​déchet-​toilettes-​sèches que vous les avez com­pris et les encou­ra­gez dans leur tran­si­tion éco­lo­gique avec ce cho­co­lat aux insectes-qui-nourriront-la-planète-demain‑c’est-qu’une-question-de-bonne-volonté. 9 euros la pla­quette. 
Lire l'article
Capture d’écran 2019 11 15 à 11.18.15 1

L’ABC de la win

À qui on l’offre ? À la cou­sine qui jongle avec deux mi-​temps et la pen­sion ali­men­taire de ses trois enfants, bien évi­dem­ment. Un geste de com­pas­sion à 14,95 euros.
Lire l'article
Capture d’écran 2020 01 29 à 18.56.22

Flamme fatale

« Odeur cor­po­relle », « oignon », « pot d’échappement » ou encore « vomi » : les ­fra­grances des Stinky candles (bou­gies puantes) vous démar­que­ront à coup sûr face aux très conve­nues bou­gies par­fu­mées à la vanille ou au lilas. Pour 11 euros l’unité, c’est aus­si le moment de pen­ser à votre ex, esprit de Noël oblige.
Lire l'article
Capture d’écran 2019 11 15 à 11.25.51 copie e1580123343258

Pivot geek

Un Scrabble en forme de console, à offrir à vos amis qui ont volon­tai­re­ment choi­si de se cou­per du monde. Disponible pour 47,90 euros dans la bou­tique en ligne de Valeurs actuelles. 
Lire l'article
Capture d’écran 2019 11 15 à 11.28.03 A

Cacadeau

Offrez malin, offrez édu­ca­tif ! Voici du papier toi­lette japo­nais avec de mignons des­sins à colo­rier en essuyant ses fesses. Un appren­tis­sage de l’hygiène en accord avec vos valeurs d’éducation posi­tive, pour seule­ment 4,16 euros la boîte. 
Lire l'article
Capture d’écran 2019 11 15 à 11.36.01 1

Connecté·e à Jésus

C’est Noël ou bien ? Comblez un·e proche catho­lique avec cet « eRosaire », conçu lors d’un hacka­thon au Vatican. Utilisé avec l’application Click to pray, ce cha­pe­let connec­té accom­pagne vos pro­gres­sions dans la foi avec « audio­guide », « images exclu­sives » et « conte­nu per­son­na­li­sé » de prières. S’active en fai­sant un signe de croix. 99 euros… pour…
Lire l'article
Partager