IMG 0053
© Gros pour causette

WW se fait du beurre sur le dos des kids

C’est un visuel avant/​après régime de facture classique. Une personne potelée, l’air renfrogné, sirotant un soda sur un transat, fait face à son nouveau moi radieux, des kilos en moins. Une réclame banale pour une application de coaching pour perdre du poids, si ce n’est que… la jeune fille en question a 8 ans ! Sophie et d’autres, tels que Robby, 10 ans, témoignent pour Kurbo, le nouveau service proposé par Weight Watchers ou WW, comme la marque s’est rebaptisée. En lançant en août, aux États-​Unis, son application payante (62 euros par mois, ouch !) « pour aider les enfants et les adolescents à adopter des habitudes saines pour la vie », l’entreprise diététique américaine à succès international a fait scandale. « Entamer un régime si jeune avec un objectif de perte de poids à atteindre peut entraîner chez [l’enfant] une obsession et créer de lourds désordres alimentaires », résume la diététicienne-​nutritionniste française Ariane Grumbach à Causette. Des critiques qui ont en fait « renforcé nos convictions et nous rendent encore plus déterminés », a répondu en crânant la PDG de WW, Mindy Grossman, dans une interview au Time. À l’heure où la concurrence sur le marché du bien-​être est rude, WW n’a pas prévu de mettre son cynisme à la diète. 

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

Une autre manière de nous soutenir… le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .

Écrit par