Capture d’écran 2020 09 03 à 17.27.06
Visuel issu de la campagne de communication de Womanizer

Womanizer, le sextoy militant

Si, en ce 5 septembre, vous entendez parler d’une « Journée mondiale de la masturbation égalitaire », ne vous y trompez pas : ce n’est pas l’Organisation mondiale de la santé qui se préoccupe de nos plaisirs perso, mais l’initiative d’une marque de sextoys allemande, Womanizer.

À l’aide d’un sondage réalisé « auprès de six mille personnes dans douze pays », l’entreprise a conclu que, en moyenne, le « fossé masturbatoire » entre les hommes et les femmes est de 68 %. Et pour une boîte qui vend des outils de plaisir intime, ce fossé est forcément à combler ! C’est donc pour « sensibiliser à cet écart en matière de masturbation entre les genres » (franchement, c’est électrisant comme du Simone de Beauvoir) que Womanizer a décrété la date cruciale : selon de savants calculs réalisés sur le mode du « jour du dépassement de la Terre », c’est à partir du 5 septembre que « les hommes et les femmes commencent à se masturber de manière égale pendant le reste de l’année ».

Chez Womanizer, on a embauché une « head of sexual empowerment » (chef d’empouvoirement sexuel, apparemment, c’est un métier) pour libérer les femmes. Johanna Rief réfute toute injonction à la cadence onanique, mais assure que la marque s’engage ainsi à lutter contre « la honte, la stigmatisation sociale et le manque d’éducation ». Et cherche à nous vendre quelques sextoys par la même occasion, non ?

Partager