fbpx
2017 02 26 05 48 13
©CCO

Une sélec­tion de cadeaux (inutiles) pour la Saint-Valentin

Il y a celles et ceux qui boudent le 14 février, les anti­ca­pi­ta­listes d'un jour et les autres. Alors à vous, aficionnado·das de l'amour, pour qui offrir un cadeau à la Saint-​Valentin est une ques­tion de prin­cipe, Causette vole à votre secours, telle la flèche de cupidon.

Plus que deux jours avant l’annuelle, l’inévitable, la com­mer­ciale, la sacro-​sainte fête de la Saint-​Valentin ! Vénéré par les lob­bies des fleu­ristes, des bijoutier·ières et des fabricant·es de latex, le 14 février rime avec fré­né­sie consom­ma­trice, pétales de rose, cup­cakes en forme de cœur et boîtes de cho­co­lat. Du rose, du rouge et des paillettes, un code chro­ma­tique à vous déclen­cher au mieux une fièvre ache­teuse, au pire une bonne crise d’épilepsie – dont la jour­née mon­diale se déroule d’ailleurs le même jour. 

On est taquines mais en véri­té, sous toute cette couche de mauvais-​goût, la Saint Valentin reste pour certain·es LA fête où il ne faut pas se lou­per. Alors chez Causette, comme on est plu­tôt sym­pa, on vous a mâché le tra­vail en vous pro­po­sant une petite sélec­tion à offrir à l’être aimé. Ne nous remer­ciez pas, vrai­ment, c’est cadeau.

Copains comme cochons 
Capture d’écran 2022 02 11 à 16.05.43 1
Les Trois Petits Cochons
© compte Instagram @boulangerieolland

On com­mence fort avec ces tablettes de cho­co­lat au goût vrai­ment raf­fi­né de la bou­lan­ge­rie stras­bour­geoise Olland (Bas-​Rhin). Comme l’an der­nier, elle a eu l’idée d’ajouter de mignons petits cochons fri­pons en pâte d’amande s’adonnant à toutes sortes d'acrobaties sur des tablettes de cho­co­lat noir et au lait. En soli­taire, en duo et même à plu­sieurs, il y en a pour tous les goûts. Comptez entre vingt et trente euros pour un Kamasutra en cho­co­lat. Et puis, si jamais ça ne plait pas, vous pour­rez tou­jours les res­sor­tir à Pâques, ça fera plai­sir à mamie. 
Ps : la bou­lan­ge­rie Olland n’envoie pas les tablettes par la poste, « les cochons pour­raient se cas­ser pen­dant le voyage », et ça serait quand même bien dommage. 

Pourquoi on aime : parce que les fleurs, c'est péris­sable.
Le – : un cadeau ris­qué, à l'aune du cli­vage gus­ta­tif de la pâte d'amande.

Ce ne seront pas des chèques en bois
Capture d’écran 2022 02 11 à 12.49.07
©Capture d'écran du site Cadeau Maestro
(qui porte bien son nom)

Trop osé pour vous, ces petits cochons cochons en pâte d’amande ? Optez donc pour le ché­quier de bons coquins. Vendu 10 euros 90, il vous per­met­tra de glis­ser à votre doux·ce un bon « pour [l’]atta­cher », « pour un ménage à trois » ou « pour une bonne fes­sée ». Un ché­quier sexy gênant mais comme le dit Bruno F. dans les avis du site où il est ven­du , « ça pro­met du bon temps ! »

Pourquoi on aime : ces ché­quiers sont cer­ti­fiés en papier issu de forêts gérées dura­ble­ment, de quoi rou­cou­ler en bonne conscience éco­lo­gique.
Le – : n'y allons pas par quatre che­mins, avec cet achat, vous amor­cez une lente des­cente aux enfers scé­na­ris­tiques pour « pimen­ter » votre couple ou lui « redon­ner du souffle ».

Aimer, c’est regar­der un film dans le même plaid 
Capture d’écran 2022 02 11 à 12.52.00
Un couple tran­si d'amour ©Capture d'écran Amazon

Si vous êtes plu­tôt de la team des pantouflard·es du sexe, ce double plaid ven­du sur Amazon à 49,99 euros est fait pour vous. Son petit plus : la manche du milieu est com­mune, pour encore plus de sym­biose. Il fau­dra cepen­dant se mettre d’accord si votre nez vous gratte ou si vous avez envie d'une pause pipi. 

Pourquoi on aime : il ou elle est lit­té­ra­le­ment coincé·e dans vos filets, trop mims !
Le – : perte d'autonomie de l'individu indépendant·e que vous pen­sez être.

Walkin’ in the même parapluie
Capture d’écran 2022 02 11 à 12.58.43
Un autre couple tran­si d'amour mais de dos
©Capture d'écran Cadeau Maestro

C’est roman­tique de s’embrasser sous un para­pluie lorsque la pluie tombe autour mais il y en a tou­jours un·e des deux, moins abrité·e que l’autre, qui se retrouve trempé·e. Ce para­pluie, spé­cia­le­ment conçu pour « deux amou­reux », régle­ra ce sou­ci et vous per­met­tra pour 28,90 euros de vous pro­té­ger de la pluie sans jamais avoir à vous sépa­rer. On ne garan­tit cepen­dant pas l’effet que cela pro­dui­ra sur les per­sonnes que vous croi­se­rez sur un trot­toir étroit. 

Pourquoi on aime : vu le prix du m2 car­ré dans les grandes métro­poles, cet achat malin donne l'illusion de vivre « sous le même toit ».
Le – : risque de dis­putes quand la pluie s'arrête pour savoir qui de vous deux va por­ter le machin.

« Qu’importe le mug, pour­vu qu’il y ait ta tête dessus »
Capture d’écran 2022 02 11 à 13.06.14
Emma et Vincent, en couple depuis 1 an et 11 mois.
©Capture d'écran Cadeau Maestro

C’est bien beau de pou­voir pas­ser toutes ces soi­rées d’hiver lit­té­ra­le­ment englué·e à sa moi­tié sur le cana­pé, mais que faire lorsqu’elle n’est pas là ? Commencer peut-​être par boire votre café dans un mug en céra­mique avec sa pho­to des­sus. À 14,90 euros la pièce, on peut s'offrir tout un ser­vice et même le per­son­na­li­ser en ajou­tant un petit texte. De quoi faire des jaloux·ses au bureau. 

Pourquoi on aime : l'objet I‑DÉ-​AL à bri­ser lors de la rup­ture pour se débar­ras­ser sym­bo­li­que­ment de l'influence toxique de l'ancien·ne aimé·e.
Le – : voir ce mug tous les jours pour­rait vous don­ner l'envie de le bri­ser, entraî­nant alors la déli­ques­cence de votre des­ti­née commune.

L'amour en boîte 
Capture d’écran 2022 02 11 à 13.03.51
La Love box de Morgane et Kévin
©Capture d'écran Cadeau Maestro

Regarder une pho­to sur une tasse émaillée n’est pas à la hau­teur de votre amour ? On passe à la caté­go­rie (et au bud­get) supé­rieure avec cette « boîte à amour connec­tée ». Pour la baga­telle de 129,99 euros, vous pour­rez envoyer des mots doux et des pho­tos à dis­tance sur la Lovebox per­son­na­li­sée de votre amoureux·se, le tout grâce à une appli­ca­tion. À deux doigts d’inventer Whatsapp. Mais le site Cadeau Maestro qui vend cette pépite nous a convain­cues : « Si votre conjoint refuse d'apporter cette Lovebox à son sémi­naire de peur que ses col­lègues se moquent de lui, vous pour­rez la glis­ser dis­crè­te­ment dans sa valise. Ou alors, vous pour­rez le convaincre en lui disant que s'il uti­lise la boîte à amour, vous ne serez pas obli­gé de le har­ce­ler sur son télé­phone toute la jour­née ». Allez, c'est vendu ! 

Pourquoi on aime : parce qu'on a l'impression d'ouvrir les portes de l'amour du futur, ça a l'air vache­ment bien !
Le – : les angois­santes pannes de batterie.

Lire aus­si I Saint-​Valentin : si vous saviez ce que vous fêtez ce jour-​là, vous en ava­le­riez vos Mon Chéri de travers

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .