fbpx

Tendue est la nuit

131 ACTU QUICHES Nuits DEF
© Soulcié pour Causette

« C’est avant tout la moti­va­tion qui les porte. » La remarque est lâchée par une pro­fes­seure émé­rite de psy­cho­lo­gie de l’éducation, dans les colonnes du Monde, à pro­pos d’une nou­velle ten­dance dans les écoles de com­merce et d’ingénieur·es : elles sont de plus en plus nom­breuses à orga­ni­ser des « nuits » évé­ne­ments, pen­dant les­quelles les étudiant·es sont mis·es en com­pé­ti­tion jusqu’à l’aube. Nuit pour entre­prendre, Nuit de l’info, Nuit de la cyber­sé­cu­ri­té… Le Monde liste ces soi­rées qui per­mettent aux élèves de se tes­ter en groupes, façon incu­ba­teur de start-​up, dont le bou­lot − trou­ver LA bonne idée d’entreprise, la peau­fi­ner, étu­dier le mar­ché, réa­li­ser une pré­sen­ta­tion pour d’hypothétiques inves­tis­seurs… − est ramas­sé sur une intense ses­sion de tra­vail de douze heures. 

Pourquoi la nuit ? Très sim­ple­ment parce que, comme le rap­pelle un chro­no­bio­lo­giste au Monde, « la nuit, nous sommes pro­gram­més pour dor­mir, donc natu­rel­le­ment moins per­for­mants ». Donc, oui, l’idée est de contraindre les élèves à la dif­fi­cul­té d’une nuit de labeur et au « stress » qui en découle, comme l’avance fiè­re­ment le direc­teur géné­ral de l’une de ces grandes écoles. Quant au chro­no­bio­lo­giste, il trouve l’idée déci­dé­ment super : « Aujourd’hui, dans les entre­prises, la norme est la per­for­mance. Ce type de chal­lenge peut donc être un moyen pour les grandes écoles de faire une sélec­tion entre les étu­diants les plus résis­tants et les autres. » À quand le Grand Soir ? U Anna Cuxac 

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .