Portrait ins­tan­ta­né : Maéva Ghennam, une star fémi­niste est née

maeva
© Instagram maevaa.ghennam

En matière de fémi­nisme, tout est bon à prendre car la lutte pour le droit des femmes est sans limite, et ce n’est pas chez Causette qu’on vous dira le contraire ! Nous sommes tou­jours ravies d’agrandir la grande famille soro­rale sur­tout depuis que la star de télé­réa­li­té Maeva Ghennam en fait par­tie. Découverte dans l’émission Les Marseillais et ins­tal­lée depuis à Dubaï, temple de la sim­pli­ci­té et de la modes­tie, la jeune influen­ceuse n’arrête plus de dan­di­ner ses implants fes­siers sur les réseaux sociaux et de par­ta­ger des por­traits plus ado­rables les uns que les autres de son chien Hermès, un char­mant petit Spitz Nain, autre­ment appe­lé Loulou de Poméranie. Outre ces mises en scène de la vie domes­tique, Maéva a été dis­tin­guée en 2020 par l’hommage ren­du par l’artiste Thabiti dans une chan­son au nom de la star­lette, façon "Gainsbourg qui ren­contre la muse Birkin". “Elle fait sa folle folle folle, tous les mecs d'la boîte, la collent, collent, collent (han, han) […] Elle a des gros nichons, elle fait cra­quer les yous‑v et les gros cochons.”

Toutes pas­sion­nantes que ces infor­ma­tions soient à nos yeux, ce n’est pour­tant pas ce qui nous amène ici. Le 3 octobre, la jeune femme a par­ta­gé avec ses fol­lo­wers un moment d’intimité sur son compte Instagram, confor­ta­ble­ment lovée dans une bai­gnoire à remous ovale, en toute sim­pli­ci­té et détente. Au pla­fond, un miroir lui per­met d’immortaliser la scène et l’effet est bluf­fant de natu­rel.

Mais c’est la légende du cli­ché qui a rete­nu notre atten­tion : « Féministe. J’aime pas la douche, que les bains. » Elle est comme ça, Maéva, authen­tique et son enga­ge­ment pour les droits des femmes passe par des che­mins encore inex­plo­rés par les mili­tantes usuelles. Certes, on cherche encore le lien. Allo quoi ?! Remarquez, rien d’étonnant d’user et abu­ser de fémi­nisme washing dans son bain, en espé­rant qu’il reste du sham­poing à proxi­mi­té pour laver la che­ve­lure de sirène. 

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .