119  MODERNA VACCIN COVID  © Shutterstock
© Shutterstock

Moderna s’injecte du cash avec son vac­cin

Connaissez-​vous le prix Shkreli, du nom de ce gen­til finan­cier, Martin Shkreli, qui, en 2015, rache­ta les droits de com­mer­cia­li­sa­tion exclu­sive du Daraprim (un médi­ca­ment uti­li­sé dans le trai­te­ment du palu­disme, du VIH ou de la toxo­plas­mose) afin de faire pas­ser le prix du com­pri­mé de 13,50 dol­lars à 775 dol­lars ? Depuis 2017, le think tank spé­cia­li­sé dans la san­té Lown Institute décerne le prix Shkreli à des entre­prises ou à des ins­ti­tu­tions médi­cales ayant brillé par leur cynisme ou par leur appât du gain sur le dos des malades.

Et après une année de pan­dé­mie mon­diale, c’est tout natu­rel­le­ment une pro­mo­tion spé­cial Covid-​19 qui a eu l’honneur d’être auréo­lée de ce name and shame sani­taire. On y trouve en vrac : des hôpi­taux qui ont sanc­tion­né des membres de leur per­son­nel por­tant le masque parce que cela « effrayait le public » ; le gou­ver­ne­ment fédé­ral amé­ri­cain, qui a confié la dis­tri­bu­tion de masques et de blouses à des entre­prises pri­vées, entraî­nant ain­si de la spé­cu­la­tion et du retard dans la dis­tri­bu­tion ; et… Moderna, qui a tou­ché 1 mil­liard de dol­lars de fonds publics pour trou­ver un vac­cin et qui l’a mis en vente à un prix bien supé­rieur à celui de ses concur­rents – 20 euros la dose, contre une dou­zaine d’euros pour celui de Pfizer et seule­ment 2 à 3 euros pour celui d’AstraZeneca.

Stéphane Bancel, PDG fran­çais du labo­ra­toire amé­ri­cain, a don­né une inter­view à L’Express dans laquelle il assume et jus­ti­fie cette recherche de ren­ta­bi­li­té : « Il était impor­tant de géné­rer du cash pour conti­nuer à inves­tir et à déve­lop­per d’autres vac­cins, d’autres trai­te­ments. Nous avons vou­lu être res­pon­sables dans notre poli­tique de prix. Nous ne vou­lons pas maxi­mi­ser le pro­fit, ni le prix de vente, mais je veux rendre l’entreprise Moderna pérenne. » Pour une socié­té créée en 2010 et qui, jusque-​là, n’avait lan­cé aucun pro­duit sur le mar­ché, le Covid a tout d’une assurance-​santé. 

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  


Idées Cadeaux Causette

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .