Advertisement
abacapress.COM
Corinne Masiero et Marina Foïs lors de la 46ème cérémonie des Césars à l'Olympia.© Bertrand Guay

Masiero et les prudes chevaliers de la bienséance

Cachez cette quinqua nue et poilue que je ne saurais voir ! Quatre jours après la mise à nu de Corinne Masiero sur la scène des César, le 12 mars, pour protester contre la fermeture des lieux de culture, une poignée de parlementaires a courageusement signalé la performance politique de l’actrice au procureur de la République de Paris pour… exhibition sexuelle. Dans leur courrier, les neuf député·es ou sénateur·trices LR, mené·es par le député du Vaucluse Julien Aubert, s’inquiètent de voir la société s’effondrer sous le poids d’un corps de femme de 57 ans que sa propriétaire a choisi d’utiliser comme vecteur d’un message politique, ayant inscrit sur son corps « no culture, no future » et « rend nous l’art, Jean ! ». « La cérémonie des César, écrivent-​ils, a été retransmise en direct en première partie de soirée, devant des centaines de milliers de téléspectateurs, dont des enfants. » En parfaits petits rapporteurs, ils ne manquent pas non plus de rappeler la loi au procureur : avec cette dénonciation, Corinne Masiero risque jusqu’à un an de prison et 15 000 euros d’amende.

Interviewée par Causette, l’actrice pointe le double standard que cette initiative ridicule illustre. « Que je sache, personne n’avait porté plainte lorsqu’en 2015, lors de la cérémonie des Molière, le camarade intermittent Sébastien Thiery s’était lui aussi mis à nu sur scène pour dénoncer l’absence d’assurance chômage pour les auteurs. » Oui, mais voilà, le nu féminin dérange, surtout lorsqu’il n’est pas sexualisé et en adéquation avec les diktats de beauté qui font passer pour vieille toute femme de plus de 25 ans. Finalement, ces parlementaires n’auront même pas eu le franc-​parler de Stéphane Tapie, obscur « fils de », qui a, lui, déclaré chez Hanouna qu’il n’avait pas envie de voir « un laideron » sur son écran de télévision. Nos corps, votre indignité. 

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  


Idées Cadeaux Causette

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .