Manip pour tous

capture decran 2019 10 21 a 11.20.29 a
© Twitter

Face à l’adoption, en première lecture à l’Assemblée, du projet de loi de bioéthique et alors que les derniers sondages montrent des Français·es de plus en plus favorables à la PMA pour toutes, la Manif pour tous cherche son salut dans des dispositifs de mobilisation originaux. Le 30 septembre, une militante (photo) a ainsi, en toute détente, choisi de tracter devant l’église Saint-​Sulpice, à Paris, à la sortie des obsèques de Jacques Chirac. Filmée par quelqu’un effaré par tant « d’indécence », elle réplique qu’elle a « prié pour Jacques Chirac et maintenant, la vie continue, je défends mon pays ».
Décontraction aussi chez les organisateurs du mouvement, qui se sont dit que c’était une super idée que trois des cinq prochaines dates de manifestation correspondent à des Journées internationales pour les droits des LGBTQ ou des femmes : lutte contre le sida (1er décembre), pour les droits des femmes (8 mars) et contre les LGBTophobies (17 mai). « Un hasard », ont-​ils plaidé devant les critiques, tout en reconnaissant que le 8 mars leur permettrait d’en remettre une couche contre la GPA – laquelle, on le répète, ne fait pas partie des plans du gouvernement. Quand y a d’la gêne, y a pas d’plaisir. 

Partager