L’office du rire

notaires
Capture d’écran du compte Facebook de la chambre des notaires de la Gironde

Les notaires girondins sont de retour du bassin d’Arcachon et, après les huîtres, ils ont eu envie de se payer une bonne tranche de rigolade. Pour marquer le coup de la rentrée, la chambre des notaires de la Gironde, qui regroupe 468 professionnel·les du droit dans le département, nous régale d’une petite campagne de communication à l’humour bien ringard. « Il n’y a pas que les enfants qui vont retrouver leur maîtresse à la rentrée ! Pacs, mariage, avant de vous engager, interrogez les notaires girondins », annonce l’affiche dévoilée mardi 25 août. Au-​dessus de cette phrase collector, la photo d’un couple qui se regarde amoureusement et en souriant. Façade atlantique oblige, ils sont au bord de la mer. Et monsieur a l’air d’avoir 12 ans et demi. D’où, peut-​être, la référence à la maîtresse ? On cherche à comprendre, hein.

Visiblement ravis de leur coup, les notaires du 33 expliquent leur blague – ce qui n’est jamais bon signe – sur leur compte Facebook. « Cette publication traite de la protection des deux parties lors d’un Pacs ou d’un contrat de mariage. C’est une thématique importante que nous abordons régulièrement, sous différentes formes », précise le (sans doute pas la) community manager face aux critiques. Si quelqu’un comprend cette ligne de défense qu’il nous fasse signe.

Mais de toute façon, c’est pour riiiiiire, rassurez-​vous ! Suite de l’explication de texte de nos amis les notaires. « C’est un trait d’humour clivant effectivement. Si la forme vous paraît misogyne, sachez que ce n’est pas des valeurs que nous véhiculons. Au contraire, nous valorisons par exemple la parité du notariat girondin. » Sauf que, les gars, y a pas que la forme qui va pas, le fond aussi. Et vous l’avez bien touché !

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .

Découvrer notre calendrier de l'avent quichesque