straight p
© Capture d'écran Superhappyfunamerica.com

Les pas-​pédé en croisade

En ces temps saturés des couleurs du drapeau arc-​en-​ciel agité à tout-​va par un lobby LGBT toujours plus décomplexé, les pauvres hétéros sont obligés de raser les murs de nos villes et de se cacher pour s’embrasser. Mais, grande nouvelle ! La résistance est en marche, et de courageux oppressés non-​inversés défileront lors de leur première Straight Pride (Marche des fiertés hétéros) le 31 août à Boston. Le collectif Super Happy Fun America, mené par un triumvirat de mâles blancs fort pourvus en testostérone, entend « se réapproprier l’espace public » pour crier au monde que « it’s great to be straight » [“C’est cool d’être hétéro”, ndlr]. Contacté par Causette, John Hugo, le président de Super Happy Fun America, nous a fait l’honneur d’une interview « parce qu’il est d’ascendance française », cocorico ! 

Candidat au Congrès pour le parti républicain, sa vie s’est compliquée depuis qu’il a osé afficher son hétérosexualité au grand jour en organisant cette marche. « Nous sommes menacés quotidiennement. Notre boutique en ligne de goodies a été fermée. Notre page Facebook est sans cesse trollée par des LGBT haineux. On nous a envoyé du courrier avec de la poudre dedans pour nous terroriser (la BBC s’est foutue de nous pour avoir dit qu’on était inquiets après ça). […] Même Netflix dit de nous que nous sommes une organisation malveillante », dit-​il en pleurant. Face à tant de hargne – même Brad Pitt, ce petit bras, s’est publiquement opposé aux affiches ­promotionnelles de la Straight Pride, qui a utilisé son image sans son autorisation – John Hugo « ne [se laissera] pas intimider ». La « gaystapo », comme il l’appelle, aura beau jeu de contre-​­manifester dans Boston pour dénoncer l’homophobie de la Straight Pride. Il n’a pas peur, John, c’est pas un pédé.

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

Une autre manière de nous soutenir… le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .