fbpx
99 quiches Miss Curvy Ouganda © Capture ecran misscurvyuganda.com
Une miss pulpeuse pour attirer le touriste… une com toute en finesse. © Capture d'écran Misscurvyuganda.com

Les lois de l'attraction tou­ris­tique

Ah, l’Ouganda, ce pays répu­té pour ses lacs, ses vol­cans, sa faune excep­tion­nelle et… ses femmes ! Bien déci­dé à faire de la « perle de l’Afrique » une des­ti­na­tion incon­tour­nable, Godfrey Kiwanda, le ministre ougan­dais du Tourisme, compte sur les courbes de ses com­pa­triotes fémi­nines pour atti­rer le cha­land. C’est pré­ci­sé­ment pour ça qu’il a lan­cé le concours Miss Curvy Ouganda, début février, dans le cadre de son grand pro­jet de pro­mo­tion du pays. « Nous avons des femmes dotées d’atouts natu­rels, incroya­ble­ment belles à regar­der. Pourquoi ne pas uti­li­ser ces per­sonnes comme stra­té­gie pour pro­mou­voir notre indus­trie tou­ris­tique ? » a‑t-​il décla­ré très sérieu­se­ment, expli­quant que son minis­tère avait déci­dé d’« uti­li­ser cette beau­té unique » comme « un pro­duit mar­ke­ting ». Une ini­tia­tive qui a réus­si à pro­vo­quer la colère des asso­cia­tions fémi­nistes comme celle des orga­ni­sa­tions reli­gieuses – ain­si qu’une par­tie de la classe poli­tique –, les pre­mières y voyant une « objec­ti­va­tion des femmes » et les secondes un pro­blème « moral ». Mais Godfrey Kiwanda n’en a que faire : « Nous sommes un pays de diver­si­té et nous avons un mes­sage à faire pas­ser sur les dif­fé­rentes formes de nos femmes, dont nous pen­sons qu’elles sont une attrac­tion tou­ris­tique », a‑t-​il réaf­fir­mé à l’AFP, défen­dant bec et ongles ce concours, dont la finale se tien­dra le 26 avril dans un luxueux hôtel de la capi­tale. De quoi faire venir une horde de vieux mecs dégueu de l’étranger prompts à pal­per du pays ?

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .