fbpx
shutterstock 332153741
© Shutterstock

Les émi­grés fis­caux font salon

Pendant que les badauds s’agglutinaient aux abords de la Croisette, certain·es ont pro­fi­té de leur séjour à Cannes pour faire un saut en yacht à Monaco. Les 15 et 16 mai, la prin­ci­pau­té accueillait le Salon inter­na­tio­nal de la pro­prié­té de luxe. Au pro­gramme de ce raout pour ultra-​riches, rien que de très simple : pour la modique somme de 1 000 euros, les participant·es ont pu pro­fi­ter d’une soi­rée de gala avec spec­tacle en héli­co, show­case Versace, dégus­ta­tion de cham­pagne ou de cigares (enfin ça, c’était seule­ment pour les « gent­le­men les plus sub­tils »). Sans oublier de faire quelques petites tran­sac­tions finan­cières – c’est quand même pour ça qu’on est là, hein. Car s’il per­met à ses client·es russes, kazakh·es ou chinois·es de s’offrir un bateau ou une demeure de luxe, le salon pro­pose sur­tout des solu­tions pour émi­grer vers des cieux fis­ca­le­ment plus clé­ments. Au menu : conseil en « opti­mi­sa­tion fis­cale », « consul­ting finan­cier », vente de « gol­den visas » (soit des pro­grammes de « rési­dence par inves­tis­se­ment » qui per­mettent aux plus for­tu­nés d’obtenir un pas­se­port ou un visa per­ma­nent dans un pays euro­péen)… « Devenez un vrai citoyen du monde », pro­met en toute ingé­nui­té un cabi­net de conseil indien, tan­dis que des représentant·es de Malte, de Chypre ou de Singapour viennent van­ter les atouts de leur petit coin de para­dis (fis­cal, bien enten­du). Surnommé le « Salon de l’évasion fis­cale » par ces mau­vaises langues d’Attac, l’événement, qui avait fait des vagues lors de sa pré­cé­dente édi­tion can­noise en novembre, a pour­tant fait des efforts : pour ce volet moné­gasque, il n’a certes rien chan­gé au fond, mais il a sup­pri­mé le terme « émi­gra­tion » de son inti­tu­lé. Pour plus de dis­cré­tion, peut-​être ? 

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .

Écrit par