Le rat de la fortune

Capture d’écran 2019 05 27 à 14.09.02 1
© Capture d’écran

Fini les fins de mois difficiles. Grâce au guide de l’ex-milliardaire mais toujours polémiste britannique Milo Yiannopoulo, How to Be Poor (Comment être pauvre), on supporte la misère avec le sourire. Il suffit de « se raser complètement la tête » pour ne pas avoir à payer de coiffeur, « cesser d’être paresseux et marcher » plutôt que prendre un Uber, ou manger moins, suggère le chroniqueur d’extrême droite. Encore ric-​rac ? Très simplement, « utilisez votre sexualité pour sortir du trou », en trouvant vieillard concupiscent ou riche « cougar » prêt·e à monnayer votre corps.
C’est qu’en matière de « grande pauvreté », Milo s’y connaît. Endetté de 4 millions de dollars, il a dû vendre sa veste haute couture Balmain, qu’il a tenu à porter sur la couverture du livre avant de lui dire adieu. Hélas, raconte-​t-​il, il doit aussi renoncer à « offrir des voitures à [ses] amis » ou à payer un collaborateur « 400 000 dollars mensuels », comme jadis. On comprend qu’il ait besoin d’exprimer sa frustration au fil des 54 pages, en insultant les Noir·es, les démocrates et ces vermines de féministes. L’auteur leur consacre d’ailleurs son prochain « guide de survie », intitulé Feminism is Cancer. On a hâte. 

Partager
Écrit par