fbpx
shutterstock 1269417568 A
Happy laughing baby girl enjoying a walk in a snowy winter park sitting in a warm stroller with sheepskin hood

La police n’a pas d’humour : sans blague !

Il n’est jamais bon de prendre les choses au pied de la lettre. Vendredi 28 mai, une femme issue de la com­mu­nau­té des gens du voyage, ori­gi­naire du nord de la France mais de pas­sage à Perpignan avec son com­pa­gnon pour un mariage, et leur bébé dans la pous­sette, lance à la volée en croi­sant une connais­sance : « Elle est belle, ma fille, je vous la vends ! Mais atten­tion, elle n’a pas de prix ! » Le couple était loin d’imaginer que cette bou­tade leur vau­drait une mise en ­exa­men et une garde à vue. 

Si la plu­part des gens auraient com­pris la blague, ce ne fut pas le cas d’un témoin de la scène, visi­ble­ment un peu juste niveau second degré… Il s’empresse alors d’alerter la police pour signa­ler ce couple qui cher­che­rait à vendre son bébé de 4 mois. Les poli­ciers, pre­nant le signa­le­ment très au sérieux, arrêtent et mettent en exa­men les jeunes parents pour « délais­se­ment d’enfant ». Ni une ni deux, le bébé est pla­cé en pou­pon­nière et un juge des enfants est sai­si. Pour Maître Matthieu Vachet, avo­cat du couple, la jus­tice s’est embal­lée un peu vite. Il explique à Causette : « Le par­quet dis­pose de huit jours pour sai­sir le juge des enfants. Dans ce cas, ils n’ont même pas atten­du de savoir si les parents étaient cou­pables ou pas avant d’ordonner le pla­ce­ment de l’enfant. » 

Jugés en com­pa­ru­tion immé­diate le 31 mai, les parents sont relaxés. Mais leur bébé, lui, demeure pla­cé. Une audi­tion est alors calée pour… le 10 juin. Une situa­tion inac­cep­table pour l’avocat : « Un laps de temps aus­si long était into­lé­rable, sur­tout dans la mesure où ils ont été recon­nus inno­cents par la jus­tice. » Il réus­sit à l’avancer au 3 juin. Sans sur­prise, l’enfant est ren­du à ses parents. Une his­toire qui finit donc bien, mais une ques­tion demeure : cet excès de zèle du sys­tème police-​justice n’est-il pas un tout petit peu lié à l’origine du couple de jeunes parents ?

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .