La néo-​sorcellerie, ça va trop loin

persil marie claire A
© Gros

Contre le retard de règles, rien de tel qu’une botte de persil glissée dans le vagin. Élucubration d’une wannabe herboriste sur Doctissimo ? Non, conseil sérieux de Marie Claire UK, dans un article publié sur son site en janvier. Supprimé depuis, il affirmait en toute détente que le persil permettait d’assouplir le col de l’utérus et de lutter contre les déséquilibres hormonaux, parfois à l’origine de retards de règles.

« Peu de choses peuvent être insérées dans le vagin, et les légumes, généralement, n’en font pas partie, a recadré la gynécologue Shazia Malik dans les colonnes de The Independent. Aucun bénéfice n’a jamais été prouvé concernant [le persil]. Au contraire, il existe de vrais risques pour la santé, il y a même eu des morts. » Une allusion à l’effroyable décès d’une Argentine en août 2018, qui avait contracté une infection vaginale à la suite d’une tentative d’avortement à domicile, à l’aide de persil. Notre conseil : un peu de persil dans les oreilles pour ne plus entendre ce genre de désinformation.

Partager