fbpx
IMG 0173 A
© Gros

La géné­ra­tion Z à la pointe

Pour l’heure, celles qu’on voit fleu­rir aux esgourdes des jeunes mi-​émo, mi-​kawaï de nos villes sont fac­tices. Mais il se pour­rait que les oreilles d’elfe véri­tables – c’est-à-dire façon­nées par le talent de votre chi­rur­gien esthé­tique – finissent par débar­quer en France. En Chine, c’est, selon le South China Morning Post, une véri­table ten­dance « chez les jeunes nés après 2000 ». Ce que cherchent ces petit·es lutin·es en confiant leurs pavillons au bis­tou­ri pour y ajou­ter implant ou car­ti­lage récu­pé­ré à l’arrière de l’oreille ? « Faire appa­raître leur visage plus fin et même plus jeune. » 

Entre nous, les 2000, si vous consi­dé­rez qu’à 20 ans vous avez besoin d’un rava­le­ment de façade, il vous faut tout de suite arrê­ter de regar­der des vidéos à filtre rajeu­nis­sant. Et puis, évi­dem­ment, des professionnel·les un peu plus consciencieux·euses que les autres alarment d’ores et déjà sur les risques d’allergie (on peut aus­si se faire des oreilles d’elfe grâce à des injec­tions d’acide hya­lu­ro­nique), d’infection ou de nécrose. C’est pas parce que vous avez des oreilles d’elfe que vous accé­de­rez, comme eux, à la vie éter­nelle. 

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .