fbpx

La cein­ture de chas­te­té connec­tée a un trou dans la raquette

capture decran 2020 12 14 a 16.49.27 1
© Capture d'écran Qiui

On connais­sait les clas­siques cein­tures de chas­te­té en cuir et en métal se fer­mant par un cade­nas et une petite clé. Mais cette année, le car­can prend du galon avec une cein­ture de chas­te­té 2.0. Entendez par là une cage pour par­ties géni­tales connec­tée affu­blée de pro­ces­seurs, doté du Bluetooth et contrô­lable à sou­hait par une appli­ca­tion dédiée. Vendue 160 euros par l’entreprise chi­noise Qiui, le bidule bap­ti­sé iro­ni­que­ment « Cellmate » (com­pa­gnon de cel­lule) est étanche et pro­po­sé en deux tailles dif­fé­rentes – « courte ou longue ». De quoi pimen­ter la vie intime de votre couple, en maî­tri­sant les moments où mon­sieur peut la sor­tir.

Mais qui dit connec­ti­vi­té et tech­no­lo­gie, dit aus­si sécu­ri­té. Et là-​dessus, la cein­ture de chas­te­té 2.0 de l’entreprise chi­noise est une véri­table pas­soire. Les Anglais de la firme de sécu­ri­té Pen Test Partners se sont pen­chés sur la ques­tion et ont en effet révé­lé que qui­conque dis­po­sant de com­pé­tences tech­niques basiques peut en prendre le contrôle et ain­si ver­rouiller la cein­ture pour une durée indé­ter­mi­née. L’entreprise n’ayant pas ins­tal­lé de dis­po­si­tif d’ouverture d’urgence en plus de l’application, les pénis des mal­heu­reuses (et très chastes) vic­times res­tent donc coin­cés dans leurs cel­lules. À moins évi­dem­ment d’y aller au cou­teau et de cas­ser l’anneau… situé juste en des­sous du pénis.

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .