Hilaria en mauvaise posture

119  QUICHES  Hilaria Baldwin  © CAPTURE D’ÉCRAN NEW YORK TIMES
© Capture d’écran New York Post

Caramba ! L’Américaine Hilaria Baldwin, professeure de yoga aux 892 000 abonné·es sur Instagram qui agrémente son compte de nooooombreuses vidéos de ses cinq enfants, s’est retrouvée dans la tourmente après avoir posté, le 22 décembre 2020, une vidéo dans laquelle elle avait… perdu son charmant accent espagnol au profit d’une intonation typique de la côte Est américaine. Il faut dire qu’Hilaria (Hillary pour l’état civil) avait laissé se bâtir une légende exotique à son propos, ses diverses biographies sur Internet la faisant naître à Majorque, ce qui est plus sexy que son véritable lieu de naissance ­finalement révélé, Boston.

Devant le tollé dans un pays où on ne rigole pas avec les origines et l’appropriation culturelle, la jeune femme s’est fendue d’une petite mise au point larmoyante dans laquelle elle précise qu’ayant passé son enfance entre Boston et ­l’Espagne, oui, il lui arrive de chanter ses mots, voire de perdre son vocabulaire anglophone. Fort heureusement, notre yogi teacher majorquine a reçu le soutien inconditionnel de son acteur de mari, Alec Baldwin, monté au créneau pour défendre sa belle latina. Hombre ! 

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  


Idées Cadeaux Causette

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .