000 BT3I9
Cyril Hanouna © J. Saget/AFP

Hanouna, tête de gondole à l’Assemblée

Rien de tel pour vous égayer un difficile débat sur la situation des familles monoparentales sous les ors de l’Assemblée nationale qu’un… Cyril Hanouna, animateur-​clown de métier et donc particulièrement à même de raviver une ambiance cafardeuse. C’est sans doute ce que s’est dit Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, quand elle a invité l’enjailleur-présentateur de C8 à passer une tête dans une salle de réunion du Palais-​Bourbon et à prendre le micro au milieu de l’estrade, juste en dessous de l’imposant Jaurès à la tribune, peint par Rousseau Decelle. Quel spectacle ! Le temps d’annoncer une offrande très hanounesque aux parents présents dans la salle – « une place gratuite chez Eurodisney » – et zou ! Le voilà reparti, dans un bruissement d’ailes de bonne fée, à l’enregistrement de son émission Touche pas à mon poste ! (TPMP)

Si vous brûlez de savoir ce qui nous a valu la présence du torpilleur de neurones à ces discussions organisées dans le cadre du grand débat national, sachez ceci : d’une, Marlène et Cyril sont hyper potos, ils « échangent tous les jours par SMS », selon la première, qui était d’ailleurs l’invitée de Balance ton post ! (du même Hanouna) en janvier pour un « grand débat » télévisé. De deux, Cyril Hanouna est le parrain « discret » mais « efficace » de la fondation K d’urgences, spécialisée dans l’aide aux familles monoparentales. Ce sont les mots secourables de Christine Kelly, présidente de la fondation, chroniqueuse chez TPMP, et choisie pour animer cette session du grand débat à l’Assemblée. Bref, une opération de mise en lumière des problématiques des familles monoparentales très réussie, à peine ternie, l’avant-veille, par une énième blague sur le viol de Jean-​Marie Bigard dans TPMP.

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

Une autre manière de nous soutenir… le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .