000 BT3I9
Cyril Hanouna © J. Saget/AFP

Hanouna, tête de gondole à l’Assemblée

Rien de tel pour vous égayer un difficile débat sur la situation des familles monoparentales sous les ors de l’Assemblée nationale qu’un… Cyril Hanouna, animateur-​clown de métier et donc particulièrement à même de raviver une ambiance cafardeuse. C’est sans doute ce que s’est dit Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, quand elle a invité l’enjailleur-présentateur de C8 à passer une tête dans une salle de réunion du Palais-​Bourbon et à prendre le micro au milieu de l’estrade, juste en dessous de l’imposant Jaurès à la tribune, peint par Rousseau Decelle. Quel spectacle ! Le temps d’annoncer une offrande très hanounesque aux parents présents dans la salle – « une place gratuite chez Eurodisney » – et zou ! Le voilà reparti, dans un bruissement d’ailes de bonne fée, à l’enregistrement de son émission Touche pas à mon poste ! (TPMP)

Si vous brûlez de savoir ce qui nous a valu la présence du torpilleur de neurones à ces discussions organisées dans le cadre du grand débat national, sachez ceci : d’une, Marlène et Cyril sont hyper potos, ils « échangent tous les jours par SMS », selon la première, qui était d’ailleurs l’invitée de Balance ton post ! (du même Hanouna) en janvier pour un « grand débat » télévisé. De deux, Cyril Hanouna est le parrain « discret » mais « efficace » de la fondation K d’urgences, spécialisée dans l’aide aux familles monoparentales. Ce sont les mots secourables de Christine Kelly, présidente de la fondation, chroniqueuse chez TPMP, et choisie pour animer cette session du grand débat à l’Assemblée. Bref, une opération de mise en lumière des problématiques des familles monoparentales très réussie, à peine ternie, l’avant-veille, par une énième blague sur le viol de Jean-​Marie Bigard dans TPMP.

Partager