fbpx

Faites entrer l’accusé·e : mais qui a pira­té le compte Instagram offi­ciel de Marlène Schiappa ?

capture decran 2021 01 04 a 12.13.20
Capture d’écran © compte offi­ciel Instagram Marlène Schiappa 

Depuis le dimanche 3 jan­vier, date fati­dique da la publi­ca­tion d'une vidéo sur le compte Instagram offi­ciel de la ministre délé­guée char­gée de la citoyen­ne­té, où l’on peut admi­rer une soyeuse che­ve­lure digne d’une prin­cesse Raiponce ano­nyme, le sus­pense est insou­te­nable : est-​ce celle de Marlène Schiappa, qui secouant élé­gam­ment et au ralen­ti son auguste tête de gauche à droite, van­te­rait au pas­sage les mérites d’un salon de lis­sage bré­si­lien dont le nom est spé­ci­fié en légende ? Certain·es n'ont pas hési­té à crier au « pla­ce­ment de pro­duit » sur les réseaux sociaux… D'autant que, faire de la réclame sur son compte offi­ciel et public pour un salon de coif­fure quand on est ministre de l'État fran­çais, ça frise le conflit d'intérêt.

Enquête menée, ledit salon est l'un des plus chers de la place pari­sienne. Chez Causette, où on flaire le bon plan capil­laire, nous parions que le choix s'est por­té sur un rituel « Quintessence », qui, pour la coquette somme de 249 euros, pro­met à vos che­veux vita­li­té et magni­fi­cence sur le long terme. De quoi, selon les dires de la per­sonne non iden­ti­fiée qui témoigne sur le compte Instagram de la ministre, per­mettre de ne pas avoir l’air « sau­vage ou pas coiffé/​e » lors des mati­nales dont elle indique être coutumière. 

Si c'est elle, Marlène Schiappa a bien chan­gé : lorsqu'elle était encore au secré­ta­riat d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes, elle avait opté pour un chi­gnon sage afin qu'on arrête de com­men­ter sa che­ve­lure lors de ses pas­sages télé­vi­sés et ain­si être « res­pec­tée en poli­tique ».

Mais Marlène Schiappa dément caté­go­ri­que­ment être la per­sonne der­rière ce vigou­reux vire­vol­tage de che­veux. Dans l’entourage de la vic­time sup­po­sée de cette scan­da­leuse machi­na­tion, on s'insurge : cela ne fait pas un pli, cette vidéo est un fake, fomen­té par des per­sonnes mal­veillantes inves­tis­sant à son insu le pro­fil Instagram de Marlène Schiappa, qui, secouée par la cam­pagne de dif­fa­ma­tion, a ren­du son pro­fil pri­vé, le temps de tra­ver­ser la tem­pête média­tique. Las ! Un inter­naute, dans une enquête veni­meuse et achar­née, affirme avoir recon­nu le sapin et la porte de l'intérieur tenant lieu de cadre pour la vidéo sur des pho­tos publiées par la ministre à l’occasion de Noël où on la recon­nait bien, de face cette fois… C’est fâcheux, et ici, nous en sommes tout froissé·es. Parfois, une répu­ta­tion sans vague ne tient qu’à un cheveu… 

Et si le doute était encore per­mis, le coif­feur de Marlène Schiappa vien­dra balayer les rumeurs et faire toute la lumière sur cette pas­sion­nante inves­ti­ga­tion dans l'excellente émis­sion de Cyril Hanouna, Touche pas à mon poste, ce soir, 4 jan­vier 2021. Soyez au rendez-vous ! 

Capture d’écran 2021 01 04 à 18.17.31
© cap­ture d'écran compte twit­ter TPMP
Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .

Découvrer notre calendrier de l'avent quichesque