Faces et attrapes

glow lourdes 1.jpg a 1
@ Gros pour Causette

« 70 % d’eau, 30 % d’éléments organiques. C’est ça, notre composition et il faut rester concentré sur le renouvellement de ce fluide interne. » Si vous ne comprenez pas cette leçon de beauté, c’est que vous êtes has been. Car elle nous vient de Sophie Carbonari, célèbre facialist, le nouveau métier 100 % naturel en vogue dans le monde de la cosmétique. L’ingénieux mot-​valise est une contraction de face (« visage » en anglais) et de stylist. Littéralement, donc, une styliste du visage, dont les conseils visent à atteindre le glow. Un état de la peau dans laquelle elle brille et « renvoie la lumière » sans utiliser de maquillage. Car, comme chacun sait, le fond de teint, c’est artificiel, cher et vulgaire.
Sur Instagram, Sophie et ses acolytes préconisent donc des options autrement plus naturelles et modestes : se tartiner d’« acides de fruits, glycolique, salicylique », d’« agents veinotoniques » et autres crèmes (entre 20 et 80 euros le pot), ou prendre des gélules à base de plantes (30 euros par mois). Ajoutez‑y un massage du visage (entre 90 et 200 euros) et des sessions skin gym (en lissant votre peau avec de petits outils style minirouleau de pâtisserie, de 17 à 60 euros pièce). Routine économique, donc. Chez Causette, on a une autre astuce pour briller et arborer un glow pas cher et bien naturel : suer sans entraves.

Partager
Écrit par