netflix
© Netflix

Éternelle esclave de l’amour

Une héroïne afro-​colombienne, apprentie sorcière, qui a réchappé du bûcher et de l’esclavage : sur le papier, L’Éternelle Sorcière, nouvelle série produite par Netflix, avait tout pour plaire. Mais lorsque les internautes l’ont découverte, le 1er février – soit le jour de l’ouverture du Black History Month, qui commémore chaque année l’histoire de la diaspora africaine aux États-​Unis –, ils ont vite déchanté. Et pour cause : au fil des épisodes, Carmen, une jeune esclave du XVIIe siècle qui se retrouve projetée en 2019, n’a qu’une idée en tête. Profiter de sa condition de femme libre ? Utiliser ses pouvoirs pour obtenir justice ? Non, elle n’aspire qu’à retourner dans ce passé esclavagiste où elle était traitée comme un objet, où elle a fini brûlée vive afin de… sauver son amoureux, qui n’est autre que le fils de son maître blanc. Tellement romantique, l’esclavage ! 

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

Une autre manière de nous soutenir… le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .