netflix
© Netflix

Éternelle esclave de l’amour

Une héroïne afro-​colombienne, apprentie sorcière, qui a réchappé du bûcher et de l’esclavage : sur le papier, L’Éternelle Sorcière, nouvelle série produite par Netflix, avait tout pour plaire. Mais lorsque les internautes l’ont découverte, le 1er février – soit le jour de l’ouverture du Black History Month, qui commémore chaque année l’histoire de la diaspora africaine aux États-​Unis –, ils ont vite déchanté. Et pour cause : au fil des épisodes, Carmen, une jeune esclave du XVIIe siècle qui se retrouve projetée en 2019, n’a qu’une idée en tête. Profiter de sa condition de femme libre ? Utiliser ses pouvoirs pour obtenir justice ? Non, elle n’aspire qu’à retourner dans ce passé esclavagiste où elle était traitée comme un objet, où elle a fini brûlée vive afin de… sauver son amoureux, qui n’est autre que le fils de son maître blanc. Tellement romantique, l’esclavage ! 

Partager