fbpx
bankruptrichmanalmstime
©Causette

Enfin une bourse pour la jeu­nesse dorée

Dur, dur d’être un·e jeune noble dans la France du XXIe siècle ! N’ayant plus de roi pour leur mon­trer le che­min à tra­vers l’idéal méri­to­cra­tique répu­blicain, les aris­tos sont bien obligé·es de se ser­rer les coudes. En 2017, l’Asso­ciation d’entraide de la noblesse fran­çaise (ANF) lance ain­si son prix d’Excellence afin de « sou­te­nir maté­riel­le­ment et mora­le­ment des jeunes qui vont sans doute jouer un rôle à res­pon­sa­bi­li­té dans la socié­té fran­çaise ». 

Dans ce petit monde qui compte que­que cent mille indi­vi­dus et dont les noms inter­viennent régu­liè­re­ment dans les colonnes de la presse éco­no­mique, les reje­tons de l’Ancien Régime semblent avoir besoin d’une bourse pour deve­nir chef·fe d’entreprise. Bien au-​dessus de celle du Crous, l’aristocratique récom­pense de 10 000 euros « encou­rage et valo­rise le tra­vail, l’ambition et la recherche de l’excellence ». Pour y pré­tendre, il faut avoir entre 18 et 30 ans et com­men­cer ou pour­suivre des études supé­rieures dans l’année qui vient. 

La res­sem­blance avec notre chère admi­nis­tra­tion fran­çaise s’arrête ici. À la dif­fé­rence de nous autres, roturier·ères, point besoin ici de pré­ci­ser ses reve­nus. Seul compte le sang… bleu. Les jeunes aris­to­crates prometteur·ses doivent impé­ra­ti­ve­ment por­ter un nom ins­crit dans la table des familles de l’ANF. Nous y avons fait un tour : si votre nom ne com­mence pas par « de », « du » ou « d’ », pas­sez votre che­min. Les can­di­da­tures pour l’édition 2021 sont ouvertes et doivent être envoyées avant le 15 mai. Il est pré­ci­sé que le for­mu­laire doit être accompa­gné d’une lettre de pré­sen­ta­tion. Nous conseillons donc aux damoi­selles et damoi­seaux qui se ris­que­raient à pos­tuler d’envoyer dans une lettre de cachet un arbre généa­lo­gique com­plet et les armoi­ries fami­liales. Espérons que cet entre-​soi prin­cier ne soit pas per­çu comme un repli com­mu­nau­taire tein­té de sépa­ra­tisme par notre gou­ver­ne­ment.

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .