Capture d’écran 2023 06 13 à 14.13.10
©Capture d'écran Twitter

En pre­nant le corps des femmes pour un buf­fet, Kanye West se vautre une nou­velle fois dans la misogynie

Pour fêter son bir­th­day, le rap­peur amé­ri­cain a eu la bonne idée de pro­po­ser à ses convives de dégus­ter des sushis sur le corps d’une femme nue, muette et immo­bile. Et bon appétit ! 

La miso­gy­nie a atteint son paroxysme ce week-​end. Pour fêter ses 46 ans, Kanye West a pro­po­sé à ses invité·es de dégus­ter maki et autres pois­sons crus… sur le corps d’une femme nue. Enfin non, pas com­plè­te­ment nue. Ladite jeune femme por­tait quand même des talons aiguilles de 12 cm rose bon­bon : il faut savoir res­ter sexy en toute cir­cons­tance. Et quelles circonstances ! 

Sur les vidéos de la soi­rée, on voit plu­sieurs convives pas du tout gêné·es de pico­rer des sushis sur les cuisses et les seins d’une femme dénu­dée et allon­gée sur une table au milieu de plu­sieurs bou­gies. Devenue une véri­table « assiette humaine », la man­ne­quin est res­tée muette et immo­bile à fixer le pla­fond pen­dant plu­sieurs heures. Cette der­nière n’était pas auto­ri­sée à par­ler aux invité·es et ne devait pas res­pi­rer trop fort. En même temps, vous avez déjà vu une table res­pi­rer, vous ?

Et pour ajou­ter encore un peu plus de malaise au malaise, on apprend que la fille de Kanye West et de Kim Kardashian, West North, 9 ans, était de la par­tie. Vraiment quelle bonne idée édu­ca­tive que d’apprendre l’objectification du corps des femmes à un âge où, jus­te­ment, on est en pleine construction. 

Sur ce point d’ailleurs, les fans du rap­peur – com­ment peut-​il tou­jours en avoir après avoir été plu­sieurs fois taxé de racisme, d’antisémitisme et de sexisme ? – ont reje­té la faute sur la sex­tape de Kim Kardashian – expé­rience qui remonte à 2007 et qu'elle dit par ailleurs non consen­tie. « La sex­tape sera encore là dans 100 ans et même ses petits-​enfants la ver­ront pen­dant que Kanye West sera sur­tout rete­nu pour sa musique », juge ain­si un inter­naute sur Twitter. Internaute qui n’a pas tort fina­le­ment : les hommes pro­blé­ma­tiques ont, hélas, le droit à l’oubli, eux.

Pratique ances­trale

Les fans du rap­peur ont aus­si défen­du l’idée du buf­fet humain. En fait, on s’est trom­pé sur toute la ligne. Kanye West ne serait pas un affreux miso­gyne, mais un ama­teur de culture japo­naise qui se serait ins­pi­ré d’une pra­tique nip­pone ances­trale, le « nyo­tai­mo­ri ». Selon cette der­nière, le fait d’être dis­po­sés sur un corps humain don­ne­rait aux ali­ments une tem­pé­ra­ture voi­sine de celui-​ci. Bizarre, dans nos recherches aucun corps mas­cu­lin n’est pour­tant représenté.

Et sur­tout, l’usage de cette pra­tique reste assez flou. Au Japon, elle serait plu­tôt consi­dé­rée comme un jeu sexuel qu’une tra­di­tion culi­naire. Et aucun res­tau­rant japo­nais ne pro­pose d’ailleurs ce genre de ser­vice. Il faut aus­si ajou­ter qu’en matière de droits des femmes, le Japon ne fait pas figure d’exemple. Dans son der­nier rap­port annuel sur l’égalité des genres, la Banque mon­diale a clas­sé le pays à la 104e posi­tion sur 109 pays.

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.