fbpx
salaire macron aa
©Gros

Émoluments top secrets (d'État)

Il y a les prin­cipes et ce qu’on en fait. Certes, en 2017, c’est-à-dire il y a des années-​lumière en poli­tique, le can­di­dat Emmanuel Macron pro­met­tait dans l’entre-deux-tours de la pré­si­den­tielle une « mora­li­sa­tion de la vie publique », pas­sant notam­ment par la trans­pa­rence sur la rému­né­ra­tion des élu·es. Mais les pro­messes n’engagent que celles et ceux qui y croient et, quatre ans plus tard, lorsque la cher­cheuse en droit Lucie Sponchiado demande à obte­nir les fiches de paie du pré­sident, c’est une fin de non-​recevoir que l’Élysée lui oppose.

Après être pas­sée par le cir­cuit offi­ciel – en émet­tant en octobre 2020 une requête auprès de la Commission d’accès aux docu­ments admi­nis­tra­tifs (Cada) qui lui répond favo­ra­ble­ment en jan­vier –, la cher­cheuse, qui tra­vaille à l’Observatoire de l’éthique publique, se prend un mur. Le 4 février, le direc­teur du cabi­net d’Emmanuel Macron, Patrick Strzoda, lui trans­met un cour­rier pour lui dire qu’il n’enverra pas les bul­le­tins de son chef : « Une fois [l’]occul­ta­tion pro­tec­trice de la vie pri­vée réa­li­sée, il en res­sort que seuls sub­sistent les élé­ments déjà publics de cette rému­né­ra­tion », justifie-​t-​il. Lesquels sont d’une lim­pi­di­té à toute épreuve : depuis 2012, le trai­te­ment brut du pré­sident est « au plus égal au double de la moyenne du trai­te­ment le plus bas et du trai­te­ment le plus éle­vé » des fonc­tion­naires clas­sés « hors échelle ». Tout de suite beau­coup plus clair, non ? Lucie Sponchiado, elle, aurait aimé juger sur pièce.

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .