Du lourd dans un supermarché en Chine : un guide des tailles qui crée la polémique

white clothes hangers hanging on rack
© Andrej Lišakov

La chaîne de supermarchés chinoise RT Mart est pleine de belles initiatives. Pour accompagner ses clientes dans leurs choix vestimentaires, un guide de mensurations est disponible dans les rayons, à la bienveillante attention des femmes de 18 à 25 ans. Il ne s’agirait pas que les consommatrices soient trop âgées non plus, la maturité des trentenaires et au-​delà n’étant pas particulièrement la bienvenue. 

Le supermarché chinois s’est senti libre d’ajouter à chaque taille un qualificatif plus ou moins flatteur, allant de « maigre » pour une taille XS à, selon une traduction littérale, « extrêmement horrible » pour une taille XXL. La raisonnable taille médium porte le charmant adjectif de « belle », les XL étant quant à elles, considérées comme « pourries », le compliment allant crescendo nous l’aurons compris.

Révélée sur les réseaux sociaux par un client quelque peu dubitatif, l’affichette n’a pas manqué de faire réagir les internautes qui ont partagé l’image quatre millions de fois en criant au scandale… nous ne pouvons que les comprendre. La fédération China Woman’s News, affiliée au Parti communiste, s’est exprimée sur son site web en qualifiant ce guide de taille de « détestable », incitant par la même occasion les publicitaires à la décence et à la responsabilité.
Face à la bronca, la chaîne de supermarchés a présenté de plates excuses sans toutefois apporter de justifications à cette innocente démarche, visant avant tout à informer au mieux les consommatrices bien sûr. Selon l’actionnaire principal de RT Mart, le géant Alibaba, un seul des établissements du groupe était concerné, et a été sommé depuis, de retirer le tableau du scandale.
La Chine serait-​elle encline à la grossophobie ? Cet été, un restaurant de la ville de Changsha dans le centre du pays, a gentiment été invité à retirer la balance sur laquelle chaque client·e devait se peser à l’entrée, afin de lui offrir le menu le plus adapté à son métabolisme. Le but étant avant tout, selon eux, de suivre les recommandations présidentielles contre le gaspillage alimentaire et la santé de ses concitoyen·nes. Un poil trop corporate avec la Nation, nos amis…

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .

Découvrer notre calendrier de l'avent quichesque