fbpx

Du lourd dans un super­mar­ché en Chine : un guide des tailles qui crée la polé­mique

white clothes hangers hanging on rack
© Andrej Lišakov

La chaîne de super­mar­chés chi­noise RT Mart est pleine de belles ini­tia­tives. Pour accom­pa­gner ses clientes dans leurs choix ves­ti­men­taires, un guide de men­su­ra­tions est dis­po­nible dans les rayons, à la bien­veillante atten­tion des femmes de 18 à 25 ans. Il ne s’agirait pas que les consom­ma­trices soient trop âgées non plus, la matu­ri­té des tren­te­naires et au-​delà n’étant pas par­ti­cu­liè­re­ment la bien­ve­nue. 

Le super­mar­ché chi­nois s’est sen­ti libre d’ajouter à chaque taille un qua­li­fi­ca­tif plus ou moins flat­teur, allant de « maigre » pour une taille XS à, selon une tra­duc­tion lit­té­rale, « extrê­me­ment hor­rible » pour une taille XXL. La rai­son­nable taille médium porte le char­mant adjec­tif de « belle », les XL étant quant à elles, consi­dé­rées comme « pour­ries », le com­pli­ment allant cres­cen­do nous l’aurons com­pris.

Révélée sur les réseaux sociaux par un client quelque peu dubi­ta­tif, l’affichette n’a pas man­qué de faire réagir les inter­nautes qui ont par­ta­gé l’image quatre mil­lions de fois en criant au scan­dale… nous ne pou­vons que les com­prendre. La fédé­ra­tion China Woman’s News, affi­liée au Parti com­mu­niste, s’est expri­mée sur son site web en qua­li­fiant ce guide de taille de « détes­table », inci­tant par la même occa­sion les publi­ci­taires à la décence et à la res­pon­sa­bi­li­té.
Face à la bron­ca, la chaîne de super­mar­chés a pré­sen­té de plates excuses sans tou­te­fois appor­ter de jus­ti­fi­ca­tions à cette inno­cente démarche, visant avant tout à infor­mer au mieux les consom­ma­trices bien sûr. Selon l’actionnaire prin­ci­pal de RT Mart, le géant Alibaba, un seul des éta­blis­se­ments du groupe était concer­né, et a été som­mé depuis, de reti­rer le tableau du scan­dale.
La Chine serait-​elle encline à la gros­so­pho­bie ? Cet été, un res­tau­rant de la ville de Changsha dans le centre du pays, a gen­ti­ment été invi­té à reti­rer la balance sur laquelle chaque client·e devait se peser à l’entrée, afin de lui offrir le menu le plus adap­té à son méta­bo­lisme. Le but étant avant tout, selon eux, de suivre les recom­man­da­tions pré­si­den­tielles contre le gas­pillage ali­men­taire et la san­té de ses concitoyen·nes. Un poil trop cor­po­rate avec la Nation, nos amis…

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .