Publicité
douanes belges a
© Gros

Douanes : la bonne blague belge

On aimerait bien que ce soit une bonne vieille blague digne de tonton René, mais il n’en est rien. De façon solennelle, les douaniers belges ont été sommés de rester chez eux… et d’effectuer les contrôles depuis leur salon, bien installés tant qu’à faire !

La Belgique lutte activement contre l’épidémie de coronavirus et le télétravail est obligatoire « partout où cela est possible ». Où l’on découvre, donc, que chez nos voisins belges, la présence physique semble facultative quand il s’agit de dissuader des malfaiteurs passant la frontière. Un douanier en fin de carrière s’exprime : « C’est assez étrange. » C’est le moins que l’on puisse dire quand on lit le mail qui lui a été adressé par sa hiérarchie ! « Contrôles voie publique : télétravail ; contrôles accises * : maximum 40 % d’un service normal ; brigade maritime : télétravail ; maîtres-​chiens : télétravail ; motards : télétravail. » 

La raison principale avancée par le Service public fédéral des finances (SPF) : « éviter que le trafic illicite n’explose en raison d’équipes de douaniers ­décimés par la maladie. » C’est vrai qu’avec des douaniers confinés à la maison, les fraudeurs tremblent ! Pour celles et ceux qui voudraient braver le confinement, c’est le moment d’envisager un petit périple hollandais sans risque de se faire enfumer au retour.

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  


Idées Cadeaux Causette

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .