fbpx

Disney dit gay

Mickey Pognon
©Gros

« Je suis désolé. » Le 11 mars, après plusieurs jours de tergiversations, Bob Chapek, le PDG de Walt Disney Company, a présenté ses excuses à son personnel LGBTQI, dans un message diffusé sur les réseaux sociaux. En cause ? Sa tardive prise de position contre le projet de loi nauséabond, voté par le Sénat de l’État de Floride. La loi Parental Rights in Education est surnommée « Don’t say gay » par ses détracteur·rices, car elle entend interdire, au sein des écoles primaires, la simple mention de tout ce qui touche, de près ou de loin, à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre.

Si Joe Biden et plusieurs célébrités ont rapidement fait part de leurs inquiétudes, il n’en était rien chez Disney, dont le plus grand parc d’attractions se trouve à Orlando, et qui a financé de nombreux·euses membres du Parti républicain local, à l’origine du projet de loi. Face à la colère de ses salarié·es, Bob Chapek a finalement indiqué suspendre toutes les donations politiques de l’entreprise et réaffirmé son « soutien » aux LGBTQI. Un message tièdement accueilli, en particulier après que des employé·es de la société de production Pixar ont révélé à la presse que Disney, à qui elle appartient, censurait presque systématiquement toutes les scènes montrant des moments d’affection entre personnes de même sexe. Hypocrisie, quand tu nous tiens...

insta offre etudiante

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .