Des Unes où les femmes comptent pour des prunes

111 quiches des unes ou les femmes comptent pour des prunes corse matin
© Corse Matin

On sait que le lan­gage inclu­sif fait encore peur à certain·es, mais pour Corse Matin, même l’accord au fémi­nin semble rebu­tant. Lorsque le quo­ti­dien régio­nal met en Une vingt soi­gnantes le 12 avril, pour valo­ri­ser le per­son­nel hos­pi­ta­lier, il titre « Avec eux ». Petit oubli des règles de fran­çais concur­ren­cé par M, le maga­zine du Monde, paru la veille, qui expose seize auto­por­traits de pho­to­graphes pen­dant le confi­ne­ment, tous hommes, tous blancs. En guise de jus­ti­fi­ca­tion, l’hebdo a ajou­té la men­tion « spé­cial mode homme »… dont il n’est pour­tant aucu­ne­ment ques­tion ! Enfin, citons Le Parisien qui, la semaine pré­cé­dente, affiche sur sa man­chette quatre hommes blancs dégar­nis pour racon­ter « le monde d’après » le Covid-​19. Ça donne vache­ment envie. Au moins, le troi­sième s’est depuis excu­sé.





le monde magazine   11 avril 2020 1 cmjn a
© Le Monde Mag
111 des unes ou les femmes comptent pour des prunes le parisien
© Le Parisien
Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .