img20191118 12491594 a
© Gros pour Causette

Des oranges pour le Noël de Patrick

img20191118 12491594 a 1
© Causette

Ils ne lâchent rien ! Malgré les embûches judiciaires et bien que leur cagnotte ne prenne pas des masses – selon France Info, 50 000 euros avaient été récoltés le 12 novembre sur les 500 000 demandés pour la caution –, les soutiens de l’ex-maire de Levallois-​Perret (Hauts-​de-​Seine) continuent d’œuvrer pour sa remise en liberté. « Titi », fidèle parmi les fidèles à l’origine de l’Association de soutien à Patrick Balkany (ASPB), l’assure : « La mobilisation continue, nous poursuivons notre collecte afin de nous préparer à une nouvelle demande de remise en liberté. Par contre, on ne dit plus à la presse à combien nous en sommes ni combien les gens donnent en moyenne. Nous avons été échaudés par les moqueries des médias. »
Il faut dire que tout, dans ce soutien inconditionnel d’une bonne partie des habitant·es de Levallois, a de quoi faire sourire. De la dénonciation d’un prétendu procès politique à l’incroyable sentiment d’être si redevables à un maire condamné pour fraude fiscale et blanchiment aggravé.
« Patrick et Isabelle à jamais », proclame le très prolifique compte Twitter @PageBalkany, qui a fait de ses sirupeux montages vidéo avec force photos d’archives du couple une marque de fabrique. « De jolis et gentils mots peuvent panser les maux de Patrick et Isabelle. » C’est si naïf et si Fan 2 qu’on a du mal à y croire. La personne derrière le compte ne veut pas répondre à nos questions, mais glisse tout de même que ces vidéos sont réalisées grâce à « des photos [qu’elle] a pris perso ou que Madame Balkany [lui] fournit quand [elle] le lui demande selon l’émotion et l’inspiration [du moment]. » Et de l’émotion, le premier procès en appel le 11 décembre, devrait en fournir à nouveau. 

Partager
Écrit par