fbpx
adulting.jpg
© Gros pour Causette

Cours « d'adulting », option pigeon

Cette année encore, la pres­ti­gieuse uni­ver­si­té de Berkeley (Californie) a pris une lon­gueur d’avance sur les autres facs. Dans la caté­go­rie « à la pointe », elle pro­pose désor­mais des cours d’« adul­ting ». Un ensei­gne­ment visant à « explo­rer les dimen­sions qui aident à deve­nir un adulte avec suc­cès », comme « payer ses impôts, trou­ver un loge­ment » ou « déve­lop­per de bonnes habi­tudes ». Le cré­neau comble mani­fes­te­ment un sérieux manque puisque le cours est déjà com­plet et qu’une « adul­ting school » vient éga­le­ment d’ouvrir à Portland (Oregon). On y enseigne des com­pé­tences concrètes, comme « trou­ver de la force dans sa vul­né­ra­bi­li­té et pros­pé­rer », mais aus­si d’utiles conseils que l’on n’apprend pas à l’école, du genre « sor­tir vite de la dette ». Pas bête, dans un pays où la fac publique coûte 18 000 euros par an en moyenne…

Plus fun que les par­cours clas­siques de bio­lo­gie ou de phi­lo, on peut aus­si se for­mer à « navi­guer autour du corps fémi­nin comme un pro », avec le cours « Guide pour deve­nir une légende au lit », des­ti­né aux hommes. Comptez 95 euros pour soixante-​quatre ses­sions (des pod­casts en ligne…). Pas de stress de l’échec pour les novices : aucune éva­lua­tion n’est pré­vue. Berkeley, elle, mise sur des « dis­cus­sions », un expo­sé et une dis­sert autour des « concepts d’adultes ». Faire de ses citoyen·nes des per­sonnes res­pon­sables quand tout le monde se sur­nomme « junior » et que 30 % des adultes du pays pos­sèdent une arme est un défi que seule l’Amérique peut rele­ver. 

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .