gay licencié.jpg A

Convergence des bruts

Le jour où Wesley Wernecke a laissé entendre à ses collègues et à son boss qu’il était marié à un homme, les ennuis ont commencé. Dès lors, tous les coups étaient permis pour se débarrasser de ce salarié hors normes. Quand le PDG de l’entreprise new-​yorkaise a remarqué une scandaleuse inégalité salariale de 87 000 dollars annuels entre Wesley Wernecke et « les autres personnes de sexe féminin du bureau », il s’est donc empressé de la corriger… à la baisse. Les « autres personnes de sexe féminin » ? Bah oui, c’est bien connu, les gays, c’est un peu comme des filles quand même. Une belle sensibilité à l’égalité salariale entre hommes et femmes en tout cas.

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

Une autre manière de nous soutenir… le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .