shutterstock 1155213397
© Shutterstock

Contraception : du neuf avec du vieux

« Une révolution ? » se demande LCI. Cet été, le laboratoire américain Evofem a dévoilé les derniers résultats des tests menés sur Amphora, son tout nouveau gel contraceptif « sans hormones », au « taux d’efficacité » de 86 %. Ou, si l’on préfère, au taux d’échec de 14 %. Moins risqué que la capote, dis donc ! « Sauf qu’en creusant, on apprend que l’étude a été réalisée sur sept mois, alors que l’indice de Pearl [qui définit la fiabilité des méthodes de contraception, ndlr] est toujours calculé sur un an », pointe le médecin généraliste Baptiste Meunier. Ce dernier a fait le calcul : sur une année, le taux d’échec d’Amphora avoisinerait plutôt les 24 %. « Pas beaucoup mieux qu’un spermicide classique, et moins efficace que les méthodes “naturelles” (comme le retrait) », raille le doc. Bref, en guise de révolution, « une méthode du siècle dernier habilement marketée »… qui devrait arriver sur le marché ­américain dès 2020. 

Partager