Stéphane Plaza musée Grévin
Montage Causette © publicité M6 © Clean PNG

Cire-​dération : Stéphane Plaza aura bien­tôt sa sta­tue au musée Grévin

Alors que Stéphane Plaza est actuel­le­ment visé par une enquête judi­ciaire pour vio­lences conju­gales, le musée Grévin a déci­dé d’ériger une sta­tue en l’honneur de l’agent immobilier.

Il était pour­tant sur une si belle lan­cée. En décembre der­nier, le musée Grévin avait fait le choix de reti­rer Gérard Depardieu de son expo­si­tion pour répondre aux réac­tions néga­tives de visiteur·euses à la sta­tue de l’acteur actuel­le­ment mis en exa­men pour viols. Les agres­sions sexuelles passent encore donc, mais pour les vio­lences conju­gales, on va pas chi­ca­ner, a aujourd’hui l’air de dire le musée, qui s’apprête à dévoi­ler une sta­tue de Stéphane Plaza, actuel­le­ment sous le coup d’une enquête du par­quet de Paris pour vio­lences conju­gales.

Annoncée en mai der­nier, la pan­théo­ni­sa­tion de cire de Stéphane Plaza aura donc bien lieu. Mercredi, l’animateur a dévoi­lé sur Instagram une pre­mière image de cette sta­tue en cours de pro­duc­tion. “Un rêve d’enfant, je vais être avec les plus grands : d’Hitchcock à Thomas Pesquet !”, s’est-il réjoui dans la légende du post. Sur X (ex-​Twitter), la pho­to n’a pas man­qué de faire réagir les inter­nautes, qui ont notam­ment fait remar­quer qu’“au moins la ver­sion de cire ne pour­ra frap­per ni insul­ter per­sonne”.

D’autres encore se demandent sim­ple­ment pour­quoi une sta­tue d’agent immo­bi­lier trône par­mi celles de la reine d’Angleterre ou de Simone Veil. Il nous vient en effet à l’esprit d’autres per­son­na­li­tés à éri­ger en sta­tues pour célé­brer leur car­rière et accom­plis­se­ments. On cite­ra ain­si rapi­de­ment Joséphine Baker, Adèle Haenel, Monique Wittig ou encore Oprah Winfrey, si on tient vrai­ment à faire dans le petit écran. On l’admettra cepen­dant, aucune d’elles ne pour­rait nous dégo­ter un T2 lumi­neux à Montrouge avec des frais de notaire à 5 %. Et puis, fina­le­ment, qu’est-ce qu’une poi­gnée d’accusations d’humi­lia­tions, de menaces, de vio­lences ver­bales et phy­siques de trois femmes face à l’émerveillement d’un rêve d’enfant ?

Lire aus­si I Statue de Dwayne Johnson : le musée Grévin se vautre dans le “whi­te­wa­shing”

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.