capture decran 2021 01 04 a 16.13.07
Emanuel Cleaver le 3 janvier 2021 au Congrès américain © Capture d'écran Youtube

« Amen and a woman » : quand un élu de la chambre des Représentants met ses pieds bénits dans l’inclusif

C’est comme ça que ça se passe aux États-​Unis. À chaque réunion du Congrès américain, il est de tradition d’ouvrir les discussions avec une courte prière sympatoche, histoire de motiver les troupes touchées par la grâce pour se mettre au boulot. La plupart du temps, elle est déclamée par l’aumônier·ère protestant·e du Sénat ou de la chambre des Représentants, mais parfois, c’est un « guest » d’un autre culte religieux qui s’y colle.

Ce dimanche 3 janvier, c’est le pasteur méthodiste Emanuel Cleaver qui a été désigné pour bénir l’ouverture du 117e Congrès américain, qui siégera du 3 janvier 2021 au 3 janvier 2023. Le monsieur a 76 ans, et est élu démocrate du Missouri à la Chambre des représentants depuis 2004, après avoir été militant des droits civiques et premier maire afro-​américain de Kansas City entre 1991 et 1999. Bref, c’est un habitué des chaires, qu’elles se trouvent dans un hémicycle ou dans un temple. On a choisi un homme d’expérience, car il s’agit du Congrès marquant la fin de l’ère Trump et ouvrant celle de Biden, lequel sera investi le 20 janvier prochain.

Alors que la crise sanitaire laisse le pays exsangue et que Donald Trump essaie toute honte bue de convaincre le responsable électoral de Géorgie de falsifier les résultats de l’élection présidentielle, Emanuel Cleaver a tout donné pour apporter un peu de bienveillance et de douceur dans cette époque de brutes. Après avoir appelé à laisser derrière soi les crises politiques et sociales de 2020 et à aller de l’avant dans l’unité et la paix pour inaugurer un nouveau chapitre de la vie politique du pays ; après avoir demandé à dieu de bénir les Américain·es (ça mange pas de pain), Emanuel Cleaver a conclu sur ces mots : « Amen and a woman » [« Un homme et une femme », ndlr].

Le vénérable homme de dieu s’est aussitôt fait corriger par ses opposants politiques républicains, qui lui ont rappelé que amen était un mot hérité de l’hébreu, qui n’avait rien à voir avec man (homme en anglais) mais signifiait « ainsi soit-​il ». Ignorance gênante ou troll ultime, destiné à se positionner sur l’échelle inclusive autant qu’à agacer ses camarades conservateurs ? Nous n’avons pas de nouvelle du représentant Cleaver depuis sa prière, mais franchement, si vous voulez notre avis, la meilleure façon d’aider les femmes, c’est encore de les laisser le plus loin possible des bondieuseries.

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  


Idées Cadeaux Causette

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .