CAUSETTE #1 CAUSETTE #2 CAUSETTE #3 CAUSETTE #4 CAUSETTE #5 CAUSETTE #6 CAUSETTE #7 CAUSETTE #8 CAUSETTE #9 CAUSETTE #10 CAUSETTE #11 CAUSETTE #12 CAUSETTE #13
CAUSETTE #14 CAUSETTE #15 CAUSETTE #16 CAUSETTE #17 CAUSETTE #18 CAUSETTE #19 CAUSETTE #20 CAUSETTE #21 CAUSETTE #22 CAUSETTE #23 CAUSETTE #24 CAUSETTE #25 CAUSETTE #26
CAUSETTE #27 CAUSETTE #28 CAUSETTE #29 CAUSETTE #30 CAUSETTE #31 CAUSETTE #32 CAUSETTE #33 CAUSETTE #34 CAUSETTE #35 CAUSETTE #36 CAUSETTE #37 CAUSETTE #38 CAUSETTE #39
CAUSETTE #40 CAUSETTE #41 CAUSETTE #42 CAUSETTE #43 CAUSETTE #44 CAUSETTE #45 CAUSETTE #46 CAUSETTE #47 CAUSETTE #48 CAUSETTE #49 CAUSETTE #50 CAUSETTE #51 CAUSETTE #52
CAUSETTE #53 CAUSETTE #54 CAUSETTE #55 CAUSETTE #56 CAUSETTE #57 CAUSETTE #58 CAUSETTE #59 CAUSETTE #60 CAUSETTE #61 CAUSETTE #62 CAUSETTE #63 CAUSETTE #64 CAUSETTE #65
CAUSETTE #66 CAUSETTE #67 CAUSETTE #68 CAUSETTE #69 CAUSETTE #70 CAUSETTE #71 CAUSETTE #72 CAUSETTE #73 CAUSETTE #74 CAUSETTE #75 CAUSETTE #76
Edito du numéro #40 Novembre 2013

Connaissez-vous l’histoire des soeurs Mirabal ?

blog post image

Une magnifique histoire qui se termine affreusement mal. Et qui commence, comme souvent, par une affaire de quéquette trop pressante. Il était une fois trois jeunes soeurs ravissantes et intelligentes qui vivaient en République dominicaine, sous la dictature sanguinaire (1930-1961) de Rafael Trujillo. L’une d’elles, Minerva, était si belle que le tyran – à qui il ne fallait pas dire deux fois d’abuser d’une jouvencelle – l’invita au « bal obligatoire » qu’il donnait en son propre honneur. Il la fit danser, tenta de l’emballer, se fit remballer. Re-convocation à un bal. Re-gros vent. Or, Trujillo, comme tous les gros lourds, devint violent face à la frustration. Mais un dictateur ne traite pas les femmes de « grosses putes ». Non, un dictateur, dans ce cas-là, ça embastille et fait torturer votre papa chéri. Nettement plus désagréable. Minerva retourna donc voir Trujillo pour lui demander la clémence envers son père. Selon la légende, le tyran, qui ne manquait pas d’humour, lui fit jouer son destin aux dés : si elle gagnait, elle pourrait lui demander ce qu’elle voudrait. Si elle perdait, elle lui appartiendrait. Raté, Dédé ! Minerva remporta la partie, lui demanda la libération de son père et, pas gênée pour un peso, la permission d’étudier le droit – les études étaient interdites aux femmes – afin de devenir avocate. Trujillo, qui ne manquait pas de fair-play, accepta. Le père fut libéré, mais, extrêmement affaibli par la détention, mourut huit jours plus tard. Pas de bol. Minerva, que rien n’arrêtait, mena brillamment ses études. Et qui se chargea de lui remettre son diplôme ? Trujillo, pardi. Mais celui-ci, qui ne manquait pas de rancune, le jeta à la poubelle et interdit publiquement à la demoiselle d’exercer le métier d’avocat. Le blaireau tenait sa revanche. Mais, pendant ce temps, Minerva était devenue un modèle à double titre : elle était celle qui avait osé dire non au tyran et était devenue la seule femme à étudier autre chose que les arts ménagers. Après les cours, elle et ses deux soeurs participaient aux réunions clandestines visant à préparer le soulèvement, imprimaient des tracts... Plusieurs fois emprisonnées, torturées, elles ne renoncèrent jamais à leur combat. Passablement agacé, Trujillo, qui ne manquait pas non plus de ressources, leur tendit une embuscade : le 25 novembre 1960, sur une route de montagne, alors qu’elles allaient rendre visite à leurs maris emprisonnés, elles furent massacrées à coups de gourdin par la police secrète, replacées dans leur jeep puis jetées dans un ravin. Personne, bien sûr, sur l’île, ne crut à cet « accident ». Les soeurs Mirabal étaient devenues les héroïnes de tout un peuple et, curieusement, le 30 mai 1961, le dictateur – qui ne manquait pas de bonnes raisons de s’en prendre une – fut assassiné. En 1999, l’ONU vota une résolution désignant la date anniversaire de leur mort, le 25 novembre donc, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Un hommage sacré à de sacrées emmerdeuses. Voilà, vous connaissez maintenant l’horrible destin des héroïnes de la République dominicaine. La morale que je retiens ? Il n’y a pas de résistance tranquille, mais il n’y a pas non plus de souffrance paisible. Alors mieux vaut se rebeller.

 

Causette

 

 

Les Trois Soeurs et le Dictateur, d’Élise Fontenaille, un livre pour raconter cette histoire aux enfants, sera en librairie le 8 janvier 2014. Éd. Rouergue.

Les articles du Mag
On nous prend pour des quiches

On nous prend pour des quiches

ON NOUS PREND POUR DES QUICHES

- Pantalonnade au PanthéonSoucieux de laisser une trace dans l’Histoire, François Hollande se pique de faire entrer...  lire la suite

Publié par Causette le 28 Octobre 2013 | 2589 vues

Bihl à l’heure

Bihl à l’heure

MUSIQUE

La réputation d’Agnès Bihl comme chanteuse n’est plus à faire. Également parolière – avec cinq...  lire la suite

Publié par Causette le 28 Octobre 2013 | 1735 vues

CULTURE

CULTURE

CULTURE

LIVRES : - Picouly à l’école des filles et des garçons Avec son meilleur copain, Bonbec, il regardait les...  lire la suite

Publié par Causette le 28 Octobre 2013 | 1936 vues

Vittorio Mastroianni, récit en mode mineur

Vittorio Mastroianni, récit en mode mineur

LA CABINE D'EFFEUILLAGE

Début de soirée bigarré à Méricourt. Le ciel, qui a oscillé toute la journée entre le bleu estival...  lire la suite

Publié par Cécile Andrzejewski le 28 Octobre 2013 | 1765 vues

MÈRE ET FILS

MÈRE ET FILS

PORTFOLIO

De la tendresse. Le photographe français Denis Dailleux, installé au Caire depuis sept ans, ne cesse de montrer la...  lire la suite

Publié par Delphine Henry le 28 Octobre 2013 | 2489 vues

Un orgaste, c’est bien, un orgasme, c’est mieux

Un orgaste, c’est bien, un orgasme, c’est mieux

CORPS ET AME

On vous somme d’orgasmer ? « Encore faudrait-il savoir faire l’amour ! » réagit Élisa Brune1, qui a...  lire la suite

Publié par Dossier Coordonné par Liliane Roudière le 28 Octobre 2013 | 7692 vues

une poupée pour Maurice

une poupée pour Maurice

CABINET DE CURIOSITE

Le 23 avril 1950, le dirigeant du Parti communiste français, Maurice Thorez, reçoit, à l’occasion de ses 50 ans, les...  lire la suite

Publié par Laurence Giordano le 28 Octobre 2013 | 1951 vues

Les Motels du Désir

Les Motels du Désir

REPORTAGES

La rutilante auto de Pablo, ingénieur commercial trentenaire, remonte l’avenue Larrain, dans la très chic commune de La Reina,...  lire la suite

Publié par Maria Poblete le 28 Octobre 2013 | 2262 vues

Sexisme ordinaire, un vaste chantier

Sexisme ordinaire, un vaste chantier

DR KPOTE

Depuis la sortie du documentaire de Sofie Peeters, Femme de la rue, en 2012, le sexisme urbain est sous les feux de la rampe. La réalisatrice...  lire la suite

Publié par Dr Kpote le 28 Octobre 2013 | 2390 vues

Western en Hélvétie

Western en Hélvétie

ENQUETE

Un bus cahote à flanc de falaise vers le village montagneux de Daillon, un hameau de quatre cents âmes niché dans le canton du...  lire la suite

Publié par François Nénin et Arnaud Rey le 28 Octobre 2013 | 1921 vues

Lost in prostitution

Lost in prostitution

SOCIéTé

C’est reparti pour un tour ! Le 27 novembre prochain, l’Assemblée nationale examinera une proposition de loi sur la prostitution...  lire la suite

Publié par Causette le 28 Octobre 2013 | 7792 vues

Aux femmes préhistoriques, le droit à l’Histoire

Aux femmes préhistoriques, le droit à l’Histoire

PENDANT CE TEMPS-LA

Il n’y a pas si longtemps, au xvie siècle, Copernic avait démontré que c’était la Terre qui tournait autour...  lire la suite

Publié par Causette le 28 Octobre 2013 | 2766 vues

Les stéréotypes au piquet

Les stéréotypes au piquet

POLITIQUE

Au XIXe siècle, les enfants s’habillaient de la même façon jusqu’à l’âge de 6 ou 7 ans....  lire la suite

Publié par Maxence Kagni - Cécile Andrzejewski - Aurélia Blanc le 28 Octobre 2013 | 2978 vues

Tout conte fée

Tout conte fée

LA COPINE DE CAUSETTE

Vue de loin, Rachel ressemble à toutes ces ados entre femme et enfant : tee-shirt échancré sur soutif noir pigeonnant, jean...  lire la suite

Publié par Laurence Garcia le 28 Octobre 2013 | 3183 vues