CAUSETTE #1 CAUSETTE #2 CAUSETTE #3 CAUSETTE #4 CAUSETTE #5 CAUSETTE #6 CAUSETTE #7 CAUSETTE #8 CAUSETTE #9 CAUSETTE #10 CAUSETTE #11 CAUSETTE #12 CAUSETTE #13
CAUSETTE #14 CAUSETTE #15 CAUSETTE #16 CAUSETTE #17 CAUSETTE #18 CAUSETTE #19 CAUSETTE #20 CAUSETTE #21 CAUSETTE #22 CAUSETTE #23 CAUSETTE #24 CAUSETTE #25 CAUSETTE #26
CAUSETTE #27 CAUSETTE #28 CAUSETTE #29 CAUSETTE #30 CAUSETTE #31 CAUSETTE #32 CAUSETTE #33 CAUSETTE #34 CAUSETTE #35 CAUSETTE #36 CAUSETTE #37 CAUSETTE #38 CAUSETTE #39
CAUSETTE #40 CAUSETTE #41 CAUSETTE #42 CAUSETTE #43 CAUSETTE #44 CAUSETTE #45 CAUSETTE #46 CAUSETTE #47 CAUSETTE #48 CAUSETTE #49 CAUSETTE #50 CAUSETTE #51 CAUSETTE #52
CAUSETTE #53 CAUSETTE #54 CAUSETTE #55 CAUSETTE #56 CAUSETTE #57 CAUSETTE #58 CAUSETTE #59 CAUSETTE #60 CAUSETTE #61 CAUSETTE #62 CAUSETTE #63 CAUSETTE #64 CAUSETTE #65
CAUSETTE #66 CAUSETTE #67 CAUSETTE #68 CAUSETTE #69 CAUSETTE #70 CAUSETTE #71 CAUSETTE #72 CAUSETTE #73 CAUSETTE #74 CAUSETTE #75 CAUSETTE #76 CAUSETTE #77
Edito du numéro #30 Décembre 2012

Le débat est donc clos.

blog post image

Monsieur le maire : « Non, mais, madame, vous avez vu la tête de votre fiancé ?! Vous imaginez un peu l’état de vos futurs enfants ? Je suis désolé, vraiment désolé, mais je ne peux pas faire ça, question de conscience. » Il désigne alors, visiblement gêné pour lui, un grand monsieur tout blanc planté derrière lui : « Madame, Jean-Bertrand, mon premier adjoint, s’occupera très bien de votre cérémonie. » Il semble vouloir passer à autre chose. « Pardon, Jean-Bertrand ? Vous ne pourrez plus jamais dormir si vous liez madame à ce tromblon ? Ah ! je comprends, il faut dire qu’il est particulièrement laid, le bougre ! C’est votre liberté, mon JB. Écoutez, madame, revenez dans un mois, on a une adjointe aveugle qui doit reprendre son service... On ne lui dira rien pour votre fiancé, hein, et ça devrait passer. » Voilà ce qui arriverait si le président Hollande cédait aux opposants au mariage pour tous en reconnaissant, finalement, « la liberté de conscience » des maires à refuser de marier les couples homos. Avant que l’entourage élyséen ne rétropédale sur les propos du président, Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement et ministre des Droits des femmes, nous expliquait qu’il faut que les couples homos voient « leur mariage célébré par un officier d’état civil qui le fera avec plaisir ». Ah ! c’est nouveau, ça : on a le droit de ne pas respecter la loi si on ne la kiffe pas ! On va bien s’amuser, sous Hollande ! Ma position est simple. Elle dit qu’il n’y a que deux solutions : soit vous considérez les homos comme des personnes normales, qui méritent de faire partie de la même société que vous et, auquel cas, selon le principe d’égalité, la question de leur accorder le droit de s’unir en mairie ne se pose pas ; soit vous les en excluez, auquel cas vous acceptez de les discriminer et ne pourrez, du coup, vous défendre d’avoir un problème avec l’homosexualité. Être contre le « mariage pour tous », c’est être homophobe. Point. 

 

Le débat est donc clos.

 

L’égalité, OK, mais entre soi, entre hétéros « normaux ». Aujourd’hui, chez nous, plusieurs catégories sociales sont toujours exclues, de fait, de l’universalité du droit : les femmes, les homos, les handicapés, les SDF, les détenus, les gens du voyage, les étrangers forment une grande classe de sous-citoyens pour qui l’égalité n’est qu’un mot gravé par erreur sur les façades. Égalité, je te mets – par décence envers la vérité – en suspens. Je vais pour cela prendre mon petit rouleau de sparadrap et aller scotcher deux parenthèses au fronton des bâtiments publics, de part et d’autre de ces sept lettres qui auront peut-être un sens ici aussi, un jour. Ça sera notre pétition à nous. Signez-la, et envoyez-moi les photos !

 

Causette

Les articles du Mag
La branlette qui tue

La branlette qui tue

PENDANT CE TEMPS-LA

Raaaa ! ces pigeons, y en a partout ! Dépigeonner la capitale en branlant les œufs des piafs, c'est la solution adoptée par la...  lire la suite

Publié par Causette le 08 Janvier 2013 | 1973 vues

Clotilde Hesme, l'intraitable

Clotilde Hesme, l'intraitable

CULTURE

Dans "Angèle et Tony", d'Alix Delaporte, elle incarnait une femme brutale et écorchée, au cœur tendre, mais bien...  lire la suite

Publié par Isabelle Motrot le 08 Janvier 2013 | 1646 vues

Une Roz piquante... qui fait du bien

Une Roz piquante... qui fait du bien

CULTURE

Comme sortie d'un dessin animé de Tex Avery, Nadia Roz bondit sur scène, sautille et tournoie avec une agilité...  lire la suite

Publié par Souâd Belhaddad le 08 Janvier 2013 | 1424 vues

L'étrange gloire de Saez

L'étrange gloire de Saez

CULTURE

La notoriété ? « Je n'ai pas l'impression d'avoir de la notoriété. Personne ne me reconnaît, personne...  lire la suite

Publié par Bertrand Dicale le 08 Janvier 2013 | 1596 vues

Thomas Fersen, poète popuLaire

Thomas Fersen, poète popuLaire

LA CABINE D'EFFEUILLAGE

C'est une référence. Un maître de la chanson dont ses confrères admirent les talents de fabuliste, de portraitiste,...  lire la suite

Publié par Bertrand Dicale & Liliane Roudière le 08 Janvier 2013 | 5694 vues

À l'arrière des pick-up

À l'arrière des pick-up

PORTFOLIO

Pour montrer l'urbanisation affolante du Mexique, qui rêve de devenir un pays de propriétaires, le photographe Alejandro Cartagena a...  lire la suite

Publié par Delphine Henry le 08 Janvier 2013 | 1444 vues

Emmanuelle : « J'aime un homme marié... malgré moi »

Emmanuelle : « J'aime un homme marié... malgré moi »

« Je m'appelle Emmanuelle, je suis née en 1976. Ma mère était infirmière en hôpital psychiatrique,...  lire la suite

Publié par Agnès Giard le 08 Janvier 2013 | 2657 vues

La guerre du sein n'aura pas Lieu

La guerre du sein n'aura pas Lieu

CORPS ET AME

- Fais pas ci, fais pas ça- Un biberon aigre-doux- Tu veux allaiter ? passe ton bac d'abord !- La tétée stérone... La...  lire la suite

Publié par Liliane Roudière, Marianne Niosi, Adélaïde Robault, Agnès Giard le 08 Janvier 2013 | 1706 vues

Apocalypse 2012

Apocalypse 2012

REPORTAGES

On l'aura compris, le 21 décembre sera lE dernier jour, et seul le pic du village de Bugarach, dans l'Aude, se trouvera épargné....  lire la suite

Publié par Antonio Fischetti le 08 Janvier 2013 | 1501 vues

Ernestine, l'épistolière sans visage

Ernestine, l'épistolière sans visage

Les indices pour retrouver Ernestine Chasseboeuf se cachent dans ses lettres, alors on farfouille: elle radote sur ses maris morts, sa passion des...  lire la suite

Publié par Anne-Laure Pineau le 08 Janvier 2013 | 2641 vues

Petits salauds aux lentilles

Petits salauds aux lentilles

DR KPOTE

Le 1er décembre, Journée mondiale de lutte contre le sida, demeure pour tous les acteurs de la prévention un moment...  lire la suite

Publié par Dr Kpote le 08 Janvier 2013 | 1412 vues

Derry, Irlande du Nord

Derry, Irlande du Nord

REPORTAGES

Un jeudi glacial d'octobre à Derry, Irlande du Nord. Il est 20 heures quand une berline s'arrête à notre niveau. « Montez !...  lire la suite

Publié par Johanna Luyssen & Leïla Miñano le 08 Janvier 2013 | 1592 vues

Les médocs, c'est que pour les mecs ?

Les médocs, c'est que pour les mecs ?

VUE DU LABO

Quand vous prenez un médicament, vous ne pensez pas aux rats. C'est ingrat. Car il en a fallu des bestioles de laboratoire pour permettre...  lire la suite

Publié par Antonio Fischetti le 08 Janvier 2013 | 1568 vues

Guerre d'Algérie : la commémoration fantôme

Guerre d'Algérie : la commémoration fantôme

ENQUETE

Il est midi, sur la place d'Armes bordée de pins et de cyprès. Les bottes claquent au rythme des tambours, les notes de La Marseillaise...  lire la suite

Publié par Leïla Minano, Julia Pascual et Adelaïde Robault le 08 Janvier 2013 | 1634 vues

Petite Organisation Ultra Féminine (P.O.U.F.)

Petite Organisation Ultra Féminine (P.O.U.F.)

LA COPINE DE CAUSETTE

Quand on a rencontré les trois chanteuses de la Petite Organisation Ultra Féminine, il y a trois ans, on a cru voir des toons. Avant...  lire la suite

Publié par Grégory Lassus-Debat & Johanna Luyssen le 01 Décembre 2012 | 1979 vues

On nous prend pour des quiches !

On nous prend pour des quiches !

ON NOUS PREND POUR DES QUICHES

- Starck : à donf, les vieux ! - Ça sent la rose de haut en bas ! - Le marché des enfants perdus - Le crapaud qui...  lire la suite

Publié par Causette le 01 Décembre 2012 | 2317 vues