Culture Publié le 29 Septembre 2014 par Carine Roy

Artof Popof, c’est d’la bombe ! Street Art

blog post image

“L’art est dans l’air… Inspire.” C’est l’une des phrases d’Artof Popof qui accompagnent parfois ses graffitis. “Causette” a rencontré le graffeur sous la verrière du Studio Albatros, à Montreuil, où il organise cet automne une nouvelle édition de “Traits d’union”, un grand mix des arts qui rassemble une centaine d’artistes.

Naissance : Moscou, 1975. Nom de graffeur (et poète) : Artof Popof, en souvenir du surnom que ses copains lui ont donné à l’école primaire. Popof, en Russie, c’est comme Dupont en France. Signature graphique : les lettres de son nom dessinées avec un pinceau à cinq traits qu’il a fabriqué. Popof, « c’est un être urbain issu d’une longue lignée de piétons pas sages », dit-il de lui-même. « Je suis un témoin, un terrien, juste un t’es-moins-que-rien… », ajoute-t-il dans l’un de ses slams.

 

Sa démarche artistique est empreinte de l’ombre paternelle : Alexandre Ginzburg, journaliste, poète, activiste des droits de l’homme et dissident russe, ami d’Alexandre Soljenitsyne. D’ailleurs, Natasha, la femme de l’auteur de L’Archipel du goulag, est la marraine de Popof.

 

... La suite dans Causette #49.

Publié le 29 Septembre 2014
Auteur : Carine Roy | Photo : Antoine Harinthe pour Causette
2342 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette