Culture Publié le 29 Septembre 2014 par Rosie Gankey

L’homme de tous les “records” Danny Reddington

blog post image

À Redditch, près de Birmingham, la boutique Reddingtons Rare Records a fermé ses portes pour toujours. Après cinquante ans au service de sa passion pour le vinyle, “Dan Dan The Record Man” a vendu sa précieuse collection : plus de 75 000 disques, dont quelques trésors. Prix : une livre sterling l’unité, pour que sa clientèle fidèle puisse en profiter. L’affaire était trop belle, on a voulu en être.

J –1 : vendredi 5 septembre. Redditch. « Vous venez de France pour rencontrer mon père ? Êtes-vous complètement folle ?! » Tammy, 42 ans, est la fille aînée de Danny Reddington. Elle fait partie de la brigade familiale mobilisée pour coordonner la grande vente du lendemain sur Britten Street. Celle qui a « grandi sous la caisse enregistreuse du magasin de [son] père », interrompt celui-ci, pendu au téléphone. Encore. « Depuis qu’on a annoncé la vente, ça n’arrête pas ! explique-t-il. Les gens appellent de Hongkong, d’Australie, du Kenya pour acheter des vinyles à distance. Il y a deux semaines, un type est venu du pays de Galles avec une mallette pleine de biffetons. Il a posé 100 000 livres en grosses coupures sur la table. Il voulait toute ma collection. Je lui ai dit de tout remballer. Ça n’a aucun sens. Ce n’est pas ça, collectionner. »

 

... La suite dans Causette #49.

Publié le 29 Septembre 2014
Auteur : Rosie Gankey | Photo : Rosie Gankey
2137 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette