Une époque formidable Publié le 29 Septembre 2014 par Pauline Marceillac

« Ho ! connasse ! réponds quand on te fait un compliment ! » Thomas Mathieu croque les relous

blog post image

[LE CONCOURS EST FINI, MERCI POUR VOTRE PARTICIPATION] En général, un homme n’a pas peur qu’on lui glisse la main au paquet dans le métro, de se promener en short, de monter dans un taxi seul le soir, comme il ne s’attend pas à ce qu’on le traite de “sale moche mal baisé” en pleine rue. Le dessinateur Thomas Mathieu s’est emparé il y a deux ans de ces agressions quotidiennes réservées à la gent féminine en croquant ces scènes de harcèlement de rue sur son blog Projet Crocodiles. Il vient d’en tirer une BD dont Causette est partenaire.

Un jour de juillet 2012, le documentaire Femme de la rue, de Sofie Peeters, tourné en caméra cachée dans les rues de Bruxelles, déboule devant nos mirettes et nous colle des sifflements, insultes, « psst, psst » et autres « t’as bien un p’tit 06, mademoiselle » plein les oreilles. L’expression « harcèlement de rue » se propage alors sur la Toile, reprise en choeur par tous les médias. Le film surprend et intrigue le dessinateur Thomas Mathieu, qui, deux ans plus tôt, narrait les aventures rocambolesques de dragueurs invétérés dans son ouvrage Les Drague-Misères. Il avoue « ne rien connaître au féminisme » et n’a jamais vécu le « harcèlement de rue ». Il commence à interroger ses amies autour de lui, et là, surprise, toutes ont au moins une anecdote de « drague urbaine », souvent lourdingue, à raconter.

 

... La suite dans Causette #49.

Publié le 29 Septembre 2014
Auteur : Pauline Marceillac | Photo : Erwan Fichou pour Causette
3606 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette