La cabine d'effeuillage Publié le 24 Janvier 2010 par Liliane Roudière

Riad Sattouf Le meilleur d’entre nous…

blog post image

La difficulté de devenir soi tout en se conformant aux archétypes imposés par la société, c'est le thème de prédilection de toute l'œuvre de RiadSattouf. Grâce à un don d'empathie et une sincérité autobiographiquedésarmante (voir Ma Circoncision ou Manuel du puceau), Riad - via le rire- devient le porte-voix des ordinaires, des invisibles, des opprimés quidoivent imposer leur existence malgré les autres. Se normer ou non. Assumer sa différence.

Déjà reconnu pour ses bandes dessinées, drôles et tendres, Riad Sattouf a élargi son cercle de fans en 2009 avec son premier film, Les Beaux Gosses. L'histoire désespérante et désopilante de jeunes collégiens mal dans leur peau, naïfs et cruels, obsédés sexuels, qui tentent de devenir des adultes. Puise-t-il dans ses propres complexes ? Quand on lui pose la question, il nie être obsédé par l'adolescence, presque étonné qu'on lui fasse toujours cette remarque. Pourtant, lorsqu'on lui propose d'évoquer la sienne, sa réponse semble confirmer l'intuition. « C'est l'âge où il y a le plus de frustrations, c'est un tremblement de terre, j'ai eu l'impression de devenir un autre que moi. Ça a été beaucoup plus dur que prévu. On attendait que je remplisse certaines obligations de garçon,

 

...à lire dans Causette #6...

 

ShareFB

 

Publié le 24 Janvier 2010
Auteur : Liliane Roudière | Photo : Christophe Meireis
2950 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette