Portfolio Publié le 24 Janvier 2010 par Félix Torres

Pékin une ville disparait

blog post image

« On ne peut disconvenir que Pékin soit un chef-d'œuvre de réalisation mystérieuse... » Victor Segalen, 1911. Depuis le nord du lac Houai au sud de la ville chinoise, les « hutongs » - ruelles pareilles à des labyrinthes - ont longtemps symbolisé une façon de vivre à la pékinoise. Aujourd'hui, souvenir du passé, ils survivent péniblement dans la capitale chinoise. Le mot « hutong » vient du mongol et signifie rue ou allée. Il désigne un passage très étroit entre des rangées de maisons traditionnelles appelées « siheyuan », maisons à cour intérieure. « ...La seule force permanente de l'univers, c'est le changement», dit le Tao. Pékin n'est plus la ville géométrique et sacrée conçue par les empereurs Yuan, Ming et Qing. La ville capitale est en reconstruction.

Tout autour de la Cité Interdite demeurent pourtant des quartiers, des personnages, des détails quotidiens qui nous replongent dans le Pékin d'autrefois. Pékin, la ville qui disparaît, nous livre les vestiges de sa poésie intime, sa musique secrète.

 

...à voir dans Causette #6...

 

ShareFB

 

Publié le 24 Janvier 2010
Auteur : Félix Torres | Photo : Jean-Lionel Dias / Le Carton / PICTURETANK
3030 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette