cinema Publié le 26 Août 2014 par Sarah Gandillot

Judith Chemla, actrice mystique

blog post image

Son rôle d’adolescente effrontée dans “Camille redouble” l’a fait connaître du grand public. Mais, depuis des années, c’est au théâtre que cette comédienne envoûtée et envoûtante déploie son talent. Dans “L’Annonce faite à Marie”, de Paul Claudel, elle virevolte de grâce en Violaine, héroïne sacrificielle. Rencontre.

Elle débarque complètement. Dans tous les sens du terme. De l’avion qui la ramène tout juste de Berlin, où elle tourne Ce sentiment de l’été, deuxième long-métrage du réalisateur intimiste Mikhaël Hers. Elle débarque aussi tant elle semble planer. Sa grand-mère est « passée de l’autre côté dans la nuit », confiet- elle. Et elle étouffe un rire, mélange de nervosité et de désarroi. Pour lutter contre le mal au coeur et les bleus à l’âme qui l’ont assaillie durant le vol, elle a acheté des petites feuilles de menthe qu’elle pose sur sa langue. Au premier abord, Judith Chemla est un être déstabilisant, insaisissable. Elle a une présence un peu étrange. Quelque chose d’éthéré.

La suite dans Causette #48.

Publié le 26 Août 2014
Auteur : Sarah Gandillot | Photo : Yann Stofer pour Causette
2556 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette