LA FESSE CACHEE DE LA MENAGERE Publié le 26 Août 2014 par Propos recueillis par Agnès Giard

«Mon mari et moi : des compagnons de route» Violette

blog post image

Parce que la femme, la maman et la putain ne sont pas toujours celles que vous croyez, et surtout parce qu’elles sont souvent une seule et même personne, Causette s’est plongée dans la vraie vie. Comment vivons-nous notre vie sexuelle ? Loin des sondages, des injonctions, des idées farfelues, la vie de la ménagère est-elle aussi normée qu’on le croit ? À voir…

Je suis sage-femme, j’ai 38 ans. Je me souviens que, lorsque j’étais plus jeune, mon père ne censurait pas les scènes de sexe à la télé, même si cela embarrassait un peu ma mère. Il disait : « Ah, mais c’est naturel ! Comment croyez-vous qu’on vous a faits ?! » Nos parents faisaient chambre à part. Je ne les ai jamais vus se témoigner de l’affection. Ça m’a peut-être rendue distante en amour. Vers 12-13 ans, je traînais beaucoup avec les garçons, mais en spectatrice, détachée. J’étais la bonne copine. Puis j’ai eu plein d’aventures. Mais être embrassée, touchée, c’est tout ce que je connaissais. Au lycée, je sortais avec un garçon que j’ai surpris avec ma meilleure amie. J’ai demandé à mon amie si elle l’aimait, elle m’a répondu : « Je crois que oui. » Envisageait- elle une relation plus sérieuse ? Oui.

La suite dans Causette #48.

Publié le 26 Août 2014
Auteur : Propos recueillis par Agnès Giard
2403 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette