Reportages Publié le 26 Août 2014 par Leïla Miñano

Pétainistes en jupons Les Caryatides

blog post image

Mauvaise nouvelle : l’activisme d’extrême droite n’est plus réservé aux hommes. Dans le sillage du mouvement contre le mariage gay, des organisations féminines ultranationalistes ont vu le jour. Causette a suivi Les Caryatides, un groupe de femmes néopétainistes qui prônent le retour à l’ordre moral et national. Reportage au coeur du mouvement, à Lyon et à Paris.

Sophie sort de sa voiture incognito. Sur cette petite place du VIe arrondissement de Lyon, elle se fond dans la masse. Longs cheveux bruns, jean, teeshirt moulant, la jeune femme pourrait être une vieille copine de lycée. Qui aurait mal tourné ? À y regarder de plus près, elle porte à l’orée du décolleté une fleur de lis argentée… Et pas seulement pour décorer. Sophie, 25 ans, est membre des Caryatides, une organisation de femmes d’extrême droite affiliée à L’OEuvre française (OF) et aux Jeunesses nationalistes (JN), des groupes dissous par Manuel Valls au lendemain du meurtre de Clément Méric 1, mais qui poursuivent leurs activités. Leur credo : la défense de la « famille française ».

 

Antiféministes notoires, ces néopétainistes rêvent d’une révolution nationale qui renverrait les femmes à leur « rôle naturel » : épouse et mère. Dans l’architecture antique, une caryatide était une statue féminine qui soutenait une corniche, un balcon, tenant ainsi lieu de colonne ou de pilier, comme la femme au sein de la famille. D’où leur mot d’ordre : « Militer avec féminité ».

La suite dans Causette #48.

Publié le 26 Août 2014
Auteur : Leïla Miñano | Photo : Axelle de Russé pour Causette
4354 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette