Une époque formidable Publié le 26 Août 2014 par Anna Cuxac

Le geek savoir

blog post image

Calés derrière leurs PC, ils font vivre Wikipédia. Ensemble, les “wikipédiens” ont le pouvoir de faire ou défaire les exposés de millions de lycéens, qui n’imaginent même pas le monde avant Wiki. Pour vérifier qu’un tel potentiel de force à l’échelle de l’humanité se trouve entre de bonnes mains, Causette s’est rendue à la conférence annuelle de la communauté la plus flower power de la planète numérique. Londres, 8-10 août. Bienvenue à Wikimania 2014.

L’immense complexe du Barbican Centre grouille de gens dont la normalité vestimentaire finit par sauter aux yeux. Tee-shirts, jeans, baskets. À deux pas des costumes et tailleurs chics de la City, des milliers de normcores * du monde entier se sont rassemblés pour la dixième édition de Wikimania, qui se déroule à Londres pour la première fois. Le grand barnum annuel de Wikimédia, la fondation qui possède Wikipédia, c’est trois jours de conférences multiples sur le devenir de l’encyclopédie libre participative aux 30 millions d’articles, 287 langues et 13 bougies. Pour les « wikipédiens », comme ils se nomment, c’est aussi l’occasion d’échanger de visu pour 30 livres par jour avec panier-repas le midi, ou 50 livres pour toute la durée de l’événement. Trois jours d’entre-soi, où il fait bon rire des mêmes blagues avec ses congénères. Cette année, le gag potache, c’est le monkey selfie, ce gros plan d’une guenon tout sourire présent dans les Powerpoint des conférenciers les plus boute-en-train. En 2011, l’animal s’est tiré le portrait avec un appareil volé au photographe David Slater, qui a revendiqué ses droits d’auteur après qu’un article illustré a été créé pour raconter l’aventure. Wikimédia l’a envoyé balader, Slater a porté plainte, et pendant ce temps les « wikikids » se marrent, persuadés que l’Histoire est du côté de ceux qui croient en l’Internet libre.

La suite dans Causette #48.

 

 

 

 

Chaos organisé

 

Wikipédia n’est pas une démocratie ! Dans ses principes fondateurs, l’encyclopédie réfute le terme et préfère parler d’autogestion. Mais comment ça marche ? Le 12 août à 1 heure du matin, l’utilisateur connecté sous l’adresse IP 2.14.135.114 écrit dans la section « vie privée » de la page francophone consacrée à l’acteur Robin Williams un laconique « Le 12 août 2014, il est retrouvé mort chez lui. »

La suite dans Causette #48.

Publié le 26 Août 2014
Auteur : Anna Cuxac | Photo : Sébastien Thibault / Anna Goodson pour Causette
2324 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette