Politique Publié le 30 Juillet 2014 par Causette

Avortement : des sénateurs UMP saisissent le Conseil constitutionnel, la ministre des Droits des femmes s'insurge 30/07/14

blog post image

Au lance-flamme

On pouvait se réjouir que la loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, portée par la ministre des Droits des femmes, de la jeunesse et des sports, Najat Vallaud-Belkacem, ait été adoptée le 23 juillet dernier (nous y reviendrons dans notre numéro de septembre).

 

Tout semblait aller donc dans le bon sens. Sauf que 92 sénateurs UMP ont saisi, ce 24 juillet, le Conseil constitutionnel, pour lui réclamer que l'article 24 portant sur l'avortement soit laissé en l’état. Soit celui de 1975… La loi Veil introduisait alors dans son texte la notion de « détresse » : « La femme enceinte que son état place dans une situation de détresse peut demander à un médecin l’interruption de sa grossesse. »

 

La nouvelle loi prévoit, elle, de remplacer le terme par : « qui ne veut pas poursuivre une grossesse ». Ce qui supprime une hypocrisie sémantique - certes bien utile à la cause il y a quarante ans - mais qui doit disparaître aujourd'hui, sans honte ni culpabilité. Comme le précise Najat Vallaud-Belkacem à Causette : « Après avoir vainement plaidé le déremboursement de l'IVG pendant le débat à l'Assemblée nationale, ils cherchent à reconditionner le droit à "l'existence avérée d'une situation de détresse". Ce faisant, ils contestent l'idée qu'une femme est la mieux placée pour choisir de poursuivre ou pas sa grossesse. Et s'obstinent à faire de l'IVG, au mieux, une tolérance. Nous estimons, nous, que c'est un droit fondamental, que le droit de disposer de son corps est le préalable à toute autonomie, à toute émancipation, à toute liberté réelle. » Demain, le Conseil constitutionnel rendra sa décision. Malgré le sable et les gaufres, restons attentifs !

 

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter notre article : En arrière, toutes ! (droit à l'IVG menacé en Europe).

 

 

Publié le 30 Juillet 2014
Auteur : Causette | Photo : Benjamin Géminel
16352 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette