Politique Publié le 01 Juillet 2014 par Anna Cuxac

Bell Hooks a un message pour vous les relous 30/06/14

blog post image

Un numéro anti-relous de la street, il fallait y penser. Quand il vous le demande « Hé Mademoiselle ! » refilez-lui le 00 1 669 221 6251 (avec votre plus bel accent amerloque, du coup) le dragueur lourdingue sera bien marri quand il le composera. En place d’un rendez-vous, il recevra une leçon de vie en société lancée par une voix automatique, robotisée et lugubre : « Parfois, les gens cherchent à vous détruire, précisément parce qu’ils reconnaissent votre pouvoir, pas parce qu’ils ne le voient pas mais parce qu’ils le voient. Et ils ne veulent pas qu’il existe. Ceci est une citation de Bell Hooks ».

 

Le problème c’est que, comment dire, on n’est pas sûres que le relou comprenne la prose de l’intellectuelle et militante féministe afro-américaine. N’aurait il pas fallu un message disons… plus clair ? Peu importe pour les Américaines excédées par les pénibles, qui distribuent comme des petits pains le numéro créé par l’association américaine Femminist phone intervention depuis plusieurs semaines.

 

Et vous savez quoi ? La ligne est depuis saturée de milliers d’appels. Forte de ce succès, l’association a mis en place d’autres numéros, pour New-York, Chicago, Londres, Toronto, le Mexique et Israël. Vivement le 06 français, on prépare le texte avec des citations de Simone de Beauvoir.

 

Voici un enregistrement des répondeurs du téléphone principal et de celui de Chicago :

 


Traductions :


Répondeur 1 : « Parfois, les gens cherchent à vous détruire, précisément parce qu’ils reconnaissent votre pouvoir, pas parce qu’ils ne le voient pas mais parce qu’ils le voient. Et ils ne veulent pas qu’il existe. Ceci est une citation de Bell Hooks. »


Répondeur 2 : « Si une femme ressent qu'elle a besoin de quelque chose pour la soutenir pour se sentir légitime et valider son existence, elle a déjà abandonné son pouvoir de se définir par elle-même, de son propre fait. Ceci est une citation de Bell Hooks. »

Publié le 01 Juillet 2014
Auteur : Anna Cuxac | Photo : Creative commons
7325 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette