On nous prend pour des quiches Publié le 24 Juin 2014 par Pauline Baron, Anna Cuxac, Rosie Gankey, Pauline Marceillac

Les hétéros, ces opprimés Les hétéros méritent leur gay pride ! What ? Causette a taillé le bout de gras avec l’homme qui veut lancer en Italie la p

blog post image

« C’est mieux avec la vidéo, non ? Moi, je préfère te voir. » Il est coquinou, Giuliano. Ce quadra bronzé aux cheveux gominés plaqués sur la nuque est tout sourire : c’est la première fois qu’il utilise Skype, et c’est pour mes beaux yeux. Mieux, c’est la première fois que la presse étrangère s’intéresse à son ambitieux projet : organiser en Italie la première « marche des fiertés hétéros ». Tout un programme.

J’avais à peu près compris que les gay prides étaient apparues dans les années 70 comme une lutte nécessaire pour que les homosexuels ne soient plus traités en parias. Une hétéro pride, en revanche, je ne voyais pas, et je commençais à m’inquiéter : Giuliano se sentait-il menacé dans son hétérosexualité ? Devais-je à mon tour sortir dans la rue pour revendiquer mon droit à forniquer avec le sexe opposé ? « Nous sommes majoritaires, et il faut faire entendre notre voix. Il n’y a que 11 % d’homosexuels dans le monde », assène- t‑il en allumant une cigarette. Plus encore, j’apprenais que le mouvement lancé par le bello ragazzo ne s’arrêtait pas à un défilé aux couleurs hétéros (orange, a décrété Giuliano), mais s’accompagnerait d’un journal, d’une radio, d’une télé et d’une agence de voyages, le tout à la sauce hétéro.

La suite dans Causette #47.

 

Le grand enfumage

 

Kiddie clope ? Les Africains, pardi ! Comme les industriels du tabac n’ont plus franchement la cote dans les pays développés, ils sont partis enfumer un continent entier en toute impunité. « Avant les années 90, le tabagisme en Afrique ne représentait pas un problème de santé publique majeur. Aujourd’hui, il est en train de le devenir à cause d’un marketing très agressif à l’adresse des plus jeunes », alerte Emmanuelle Beguinot, directrice du Comité national contre le tabagisme (CNCT). Il faut dire que les fabricants ont mis le paquet sur la com. En Guinée, des cigarette girls appâtent la jeunesse en misant sur le glamour et la « coolitude » avec des marques comme Champion ou High Society. Et, au cas où un préado n’aurait pas succombé aux sirènes de leurs campagnes de pub *, les cigarettiers ont sorti l’artillerie lourde avec le kiddie pack, ou « paquet enfant ».

La suite dans Causette #47.

 

La vie rêvée des poulets

 

En France, les animaux ont Brigitte Bardot. Aux États-Unis, les volatiles peuvent compter sur Austin Stewart, le défenseur des poulets élevés en batterie, qui se décarcasse pour les sortir de leur enfer quotidien. Afin que les malheureuses bêtes voient la vie en rose, entassées dans leurs cages dorées, ce professeur à l’université de l’Ohio mise sur… la réalité virtuelle.

La suite dans Causette #47.


Allons enfants du foot

 

Français, unissez-vous, l’heure est grave ! Crise, réchauffement climatique, précarité, finance toute-puissante… Au coeur de ce marasme, il est un sujet plus grave que les autres : la Coupe du monde de football. Et nous ne parlons pas des morts, de la corruption, de l’indécence qui entourent l’événement, mais de la beauté du sport. Le foot ! Il mérite bien que le monde s’arrête de tourner pour lui. Le journal L’Équipe va plus loin : il a adressé une pétition au président de la République et à « Mesdames et Messieurs les Ministres » pour demander l’instauration d’un jour férié en cas de victoire de l’équipe nationale le 13 juillet.

La suite dans Causette #47.

 

Jeu de plage

 

Voilà l’été, voilà l’été ! On reprend tous en choeur et on vibre à l’unisson avec le Poulpy Choupi, une pieuvre vibrante « drôle et attachante », selon les termes du site Passage du désir, qui le commercialise.

La suite dans Causette #47.


 

Publié le 24 Juin 2014
Auteur : Pauline Baron, Anna Cuxac, Rosie Gankey, Pauline Marceillac
3207 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette